Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Distribution des MILDA 2022 : le point sur le niveau d’organisation de la campagne

En prélude au lancement de la 4ème campagne nationale de distribution gratuite de masse des moustiquaires imprégnées d’insecticide à longue durée d’action (MILDA), le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique, à travers le programme national de lutte contre le paludisme a tenu un point de presse ce lundi 16 mai 2022 à Mamou. L’objectif est d’informer le niveau des préparatifs pour la campagne de distribution gratuite des moustiquaires.

Dr Eugène Kaman Lamah, Coordonnateur national du PNLP (programme national de lutte contre le paludisme), entouré des partenaires financiers notamment la représentante résidente de CRS et du Directeur stop palu, a présenté la stratégie adoptée dans la lutte contre le Palu en Guinée. Selon elle  » le plan préventif se décline premièrement au suivi des femmes enceintes qui bénéficient les traitements préventifs intermittents au cours desquels ces femmes viennent en CPN (consultation prénatale) et reçoivent des médicaments pour prévenir contre la maladie pour elle même et pour le mobile fœtal mais aussi reçoivent une moustiquaire pour la prévention du couple. A date, nous développons aussi les mêmes activités au niveau du second groupe vulnérables qui constitue les enfants de moins de 5 ans. Ceci se focalise au niveau de 17 préfectures du pays pour une activité spécifique comme la chimio prévention du paludisme saisonnier pendant les mois des grandes pluies. S’ajoutent aussi des campagnes de masses de distribution de moustiquaires ».

Sur l’organisation de la campagne cette année, Dr Eugène précise « Cette année, nous allons distribuer plus de 9 millions de moustiquaires à plus de 2 millions 6 cent mille ménages. Ça sera, une moustiquaire pour deux personnes dans le  cadre d’une couverture universelle. La particularité de la campagne cette année, c’est la digitalisation. Elle sera caractérisée par l’utilisation des tablettes où des outils ont été paramétrés. Identifier tous les ménages par le dénombrement en livrant des coupons« .
Malgré tous les efforts dans le pays, le paludisme est une des premières causes de consultation dans les structures sanitaires. Depuis 2021, 2 millions de cas de palu par an sont enregistrés pour 1000 cas de décès.
Le coordonnateur national du PNLP invite les organisations de la société civile, le gouvernement et le secteur privé à un effort supplémentaire pour la consolidation des acquis et la migration vers la pré élimination du paludisme.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :