Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Décret : les attributions du centre national d’orthopédie (CNO) définies

Le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya a, à travers un décret lu ce mercredi 7 décembre à la télévision d’Etat, fixé les attributions, du centre national d’orthopédie.

Dispositions générales

Le centre national d’orthopédie (CNO) est un établissement public à caractère administratif doté de la personnalité juridique et jouissant de l’autonomie financière et de gestion.

Il est placé sous la tutelle technique du ministère de la Promotion Féminine, de l’Enfance et des Personnes Vulnérables et sous la tutelle financière du ministère en charge des Finances. Il est de niveau hiérarchique équivalant à celui d’une Direction de l’Administration centrale.

Attributions

Le centre national d’orthopédie a pour attributions d’assurer la réadaptation des personnes handicapées physiques.

À ce titre, il est particulièrement chargé d’offrir des services de consultations médicales spécialisées d’orthopédie et d’appareillage orthopédique et de rééducation fonctionnelle des patients ;

– D’assurer la prise en charge des patients sollicitant l’un de ses services socio-sanitaire et technique ;

– D’assurer la confection, la réparation d’appareils orthopédiques et d’aide à la vie ;

– D’assurer la prise en charge physio-sociale des patients, de promouvoir la recherche dans le domaine de la réadaptation orthopédique et de la rééducation sociale ;

– De promouvoir les services de réadaptation orthopédique et de rééducation fonctionnelle, d’assurer le suivi des activités de l’organisation non gouvernementale ou tout autre organisme œuvrant dans le domaine de la réadaptation orthopédique et de la rééducation fonctionnelle des personnes handicapées physiques.

– De collaborer avec toute institution nationale ou internationale œuvrant dans le domaine de la réadaptation orthopédique et de la rééducation fonctionnelle des personnes handicapées physiques ;

– De contribuer à l’élaboration et à la mise en œuvre du programme et projet de réadaptation à la base communautaire en faveur des personnes handicapées physiques ;

– De contribuer à l’élaboration des rapports sur la mise en œuvre des conventions et autres accords internationaux relatifs à l’employabilité, la réadaptation, la rééducation et l’insertion socioprofessionnelle des personnes handicapées physique ;

Le décret précise que les détails de l’organisation et le fonctionnement des services du centre national d’orthopédie feront l’objet d’arrêté du ministère de la promotion féminine, de l’enfance et des personnes vulnérables, pris sur proposition du directeur général après avis du conseil d’administration.

Document transcrit et transmis par Magnalén Traoré

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...