GUINEENEWS
Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Dansa Kourouma catégorique : « nul ne peut justifier l’empêchement de Cellou de sortir du pays »

Pour Dansa Kourouma, le président du Conseil  National des Organisations de la Société Civile (CNOSC), le pouvoir ne doit pas empêcher Cellou Dalein Diallo de se rendre aux obsèques de l’ancien Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko. Il estime que l’acte constitue une violation de l’article 15 de la Constitution guinéenne. Appréciant l’attitude responsable de Cellou Dalein Diallo, le leader de la société civile appelle le pouvoir à apaiser sa relation avec les opposants. Réaction !

« Au vu de l’article 15 de la Constitution, si un citoyen  guinéen n’est pas en conflit avec la loi, rien ne doit l’empêcher de sortir ou d’entrer sur le territoire national. Pour le moment, comme il n’a pas été notifié à monsieur Cellou Dalein Diallo qu’il est sous l’effet d’une procédure, je ne vois pas de raison qu’il soit empêché de ses mouvements. Au moment des élections, il y avait des tensions mais aussi le refus de monsieur Cellou Dalein Diallo de reconnaître le Président élu, on pouvait alors comprendre qu’il soit empêché de sortir du pays. Aujourd’hui, sans décision de justice rendue de manière transparente et équitable, nul ne peut justifier l’empêchement de Cellou Dalein de sortir pour se rendre à Abidjan pour les obsèques d’Ahmed Bakayoko. Si c’est le cas (s’il y a une décision de justice), il est important qu’il soit officiellement notifié à Cellou Dalein Diallo les raisons qui amènent à la confiscation de ses libertés de mouvement en dehors du territoire national.

Que pensez-vous de la réaction de Cellou Dalein à cette décision du pouvoir ?

Contrairement à ceux qui pensent qu’il aurait dû faire autrement, je crois qu’il a eu un comportement responsable. La piste de l’aéroport de Conakry est sur le territoire guinéen. Je précise alors qu’en tant que homme d’Etat, il a le droit et le devoir d’obtempérer et d’éviter tout acte d’acharnement policier. Il n’y a aucune raison de ne pas répondre à une interpellation de la police. Je trouve son comportement vraiment responsable. Au-delà du comportement de Cellou Dalein, il revient aux autorités de changer la nature de leurs relations avec les hommes politiques. C’est vrai que les élections ont été accompagnées de violences et de pertes en vie humaine, mais la Guinée est restée un pays stable malgré tout. La meilleure façon de conduire la Guinée aujourd’hui, c’est de décrisper la situation, de cultiver l’apaisement et de respecter les libertés individuelles et collectives des citoyens guinéens. C’est cet appel que j’ai à lancer à l’endroit des autorités guinéennes. Et la justice, si elle est saisie en pareille situation, elle doit être en mesure de dire le droit ».

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More