Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

CRS soutient le Ministère de la Santé dans la formation des nouveaux IRS/DPS et Directeurs des Hôpitaux des régions de Conakry et de Boké sur l’utilisation de la plateforme Dhis2

Pour renforcer le suivi du système national de gestion de l’information sanitaire, le ministère de la Santé à travers le Bureau de Stratégie et du développement (BSD) a organisé du 10 au 14 Octobre 2022 la formation sur l’utilisation de la plateforme Dhis2 pour les nouveaux IRS/DPS et Directeurs des Hôpitaux des régions de Conakry et de Boké avec le soutien technique et financier de Catholique Relief Services.

Rappelons que le renforcement de la capacité de décision et la planification stratégique des programmes de santé sont des priorités pour le ministère de la Santé. Ces priorités sont considérées comme fondamentales pour la réalisation des objectifs de développement durable et pour l’amélioration de l’état de santé de la population guinéenne. Pour la réalisation de ces priorités et avec l’appui de ses partenaires et donateurs, le ministère de la Santé a élaboré et mis en œuvre des politiques et des stratégies visant à améliorer le fonctionnement du Système national d’information sanitaire (SNIS) de la Guinée.

En Guinée, l’actuel système national d’information sanitaire est développé dans la structure pyramidale du système de santé. Ainsi, les données produites au point de prestation de services sont collectées dans les établissements de santé à partir d’enregistrements dans les outils de collecte de données et compilées selon un format de rapport mensuel normalisé. Le rapport mensuel sur papier est transmis des établissements de santé au district. Les personnels au niveau des hôpitaux (préfectoraux et régionaux) et CMC se voient attribuer des formulaires pour saisir directement les données dans la plate-forme DHIS2. Au niveau des CS, les formulaires papiers des centres de santé sont saisis et analysés dans le DHIS2. Cet accès en ligne au DHIS2 permet aux niveaux régional et central du système de santé d’avoir des données en temps réel dès que le processus de validation des données est terminé. Le BSD analyse les données DHIS2, partage les rapports de rétro-information, effectue les corrections d’erreurs et diffuse la version finale auprès des autres parties prenantes et utilisateurs. Tous les utilisateurs autorisés, y compris les partenaires, ont accès aux données en temps réel.

La plate-forme nationale DHIS2 a été personnalisée en 2016 pour intégrer les données de multiples programmes, y compris toutes les formes de rapports du programme national de lutte contre le paludisme.

À ce jour, tous les districts et les hôpitaux préfectoraux et régionaux entrent et analysent les données sur une base mensuelle.

Dr Mohamed Saran Condé du Catholic Relief Services, revient sur les grandes lignes de cette formation.

<< Nous étions réunis ici à Kindia pour capaciter les nouveaux inspecteurs régionaux de la santé, Directeurs préfectoraux ainsi que les Directeurs des hôpitaux sur l’utilisation de la plateforme Dhis2 de gestion des données sanitaires.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du renforcement du système de santé dont l’un des piliers fondamentaux est le système d’information sanitaire qui est soutenu techniquement et financièrement par catholique relief service à travers le financement du fond mondial.

Durant cinq jours les participants ont été capacités sur la saisie des données agrégées, l’analyse des données à travers les modules tableaux croisés dynamique, visualiseur de données, le rapport, la cartographie ainsi que le contrôle de la qualité des données. Nous estimons qu’elle permettra aux participants de jouer aussi pleinement leur rôle de supervision des gestionnaires des données >> a-t-il expliqué.

Par ailleurs, pour établir une fondation solide sur laquelle doit reposer le Système d’Information Sanitaire, le ministère de la santé à travers le BSD avec l’appui des partenaires techniques a développé, testé et validé des outils essentiels au bon fonctionnement dans le but d’offrir des directives écrites claires par niveau de la pyramide sanitaire ainsi que des outils de supervisions adaptés pour le suivi de la performance sur une base plus régulière. Ces nouveaux outils, appliqués rigoureusement sur le terrain permettront au personnel en charge du SIS de travailler de façon standard avec un effet certain sur la qualité des données et celle de l’utilisation de l’information pour la prise de décision.

Pour sa part Dr Madina Cissoko Directrice communale de la santé de Matoto se dit être mieux outillés pour les différentes thématiques qui ont été enseignées pendant ces cinq jours         << J’ai participé activement à cette formation qui était principalement axé sur le système d’information sanitaire et là on a eu à étudier un outil DHIS2 qui est une plateforme conçue pour saisir les données afin de les analyser surtout revoir la qualité des données pour une meilleure prise de décisions à notre niveau, nous sortons de cette formation avec une amélioration de nos capacités par rapport à la gestion des données >> souligne-t-elle.

Doter les nouveaux IRS/DSVCO, DPS/DCS et les DG des hôpitaux des régions de Conakry et Boké des compétences nécessaires à l’utilisation du DHIS2 pour la gestion du système d’information sanitaire était la toile de fond de cette formation.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...