Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Crise malienne : après le flop de ses sanctions, la CEDEAO revise sa copie face au Mali

En dépit des relations du moins très tendue entre la communauté économique des États de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) et le Mali, les deux parties semblent conscientes de la nécessité de trouver un terrain d’entente. En tout cas c’est une des exploitations qu’on peut avoir de la sortie l’organisation sous-regionale ce dimanche.

Dans une publication très commentée sur le réseau social Twitter, il est déclaré que
« La Cedeao reste disponible pour accompagner le Mali pour le retour à l’ordre constitutionnel à travers des élections crédibles  dans un délai raisonnable et réaliste. »

Une position qui tempère, si elle ne tranche pas avec la décision prise par la CEDEAO une semaine auparavant, sanctionnant très sévèrement le Mali et qui consistait essentiellement pour les pays membres de l’institution sous-regionale à fermer leurs frontières terrestre et aérienne au Mali. Afin d’isoler le régime de Bamako et l’amener à courber l’échine face aux exigences de la CEDEAO. Celle-ci reclamait le retour à l’ordre constitutionnel à la tenue des élections démocratiques en six. Alors que les autorités maliennes, sous la houlette du colonel Goïta, tablent, elles, sur une transition de cinq avant de pouvoir organiser les élections.

En réaction, la junte au pouvoir à Bamako avait organisé une manifestation de soutien sur fond de protection.

Mais, dans la foulée, le chef de la junte a joué la carte d’apaisement. « Même si nous regrettons le caractère illégitime, illégal et inhumain de certaines décisions, le Mali reste ouvert au dialogue avec la Cédéao pour trouver un consensus entre les intérêts supérieurs du peuple malien et le respect des principes fondamentaux de l’organisation », indique Assini Goita.

Des propos qui ne se recoupent pas avec les faits de part et d’autre, mais qui laissent entendre qu’il n’est pas exclu que la CEDEAO et le Mali abandonnent le terrain de la défiance qui n’arrange visiblement aucune des deux parties.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...