Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Crise guinéenne : Le FNDC interpelle les miniers et les diplomates accrédités dans le pays

Le Front national pour la défense de la constitution (FNDC) ne lésine pas sur les moins dans son combat engagé contre la junte dont il dénonce de plus en plus la gestion unilatérale de la transition.

Pour faire fléchir les militaires au pouvoir, l’ex-mouvement anti troisième mandat d’Alpha Condé tente de mobiliser au-delà de son terrain habituel.

Déterminé à obtenir une gestion concertée de la transition militaire, le FNDC ne manque pas d’idées. Sa dernière trouvaille, engager la responsabilité sociétale et politique des diplomates et des investisseurs anti-nationaux et étrangers. « … Le FNDC est déterminé à assumer la responsabilité qui l’incombe et invite ce faisant tout le corps diplomatique accrédité en Guinée, les investisseurs et les sociétés minières à tirer les leçons de l’instabilité politique, sociale et juridique encouragée par le CNRD et le gouvernement », déclare-t-il.

Dans la même lancée, poursuit-il, « au nom de la responsabilité sociale qui incombe aux sociétés minières, le FNDC appelle à un moratoire sur tous les contrats miniers et toute forme de coopération économique qui implique le CNRD et son gouvernement ». Ajoutant que « nous rappelons aux entreprises minières et aux investisseurs que le pouvoir du CNRD est illégal et illégitime, et donc qu’il ne peut engager moralement et juridiquement l’État guinéen et son peuple de Guinée ».

Ainsi, explique-t-il, dans l’optique « (…) de préserver nos intérêts mutuels à moyen et à long termes, le FNDC invite les sociétés minières et les investisseurs à la vigilance et à un sens élevé de la responsabilité ». Et de prévenir que « dans le cas contraire, les sociétés minières et les investisseurs nationaux et étrangers assumeront la responsabilité quant à une possible annulation de tous les contrats signés avec le CNRD et son gouvernement par les futures autorités légales et légitimes ».

Mais à lire la déclaration, le FNDC n’entend pas en rester là. « Dans les prochains jours, nos avocats adresseront une lettre à toutes les compagnies minières et aux représentations diplomatiques afin de les inviter à assumer leur responsabilité sociale et morale face à la situation de crise qui prévaut en Guinée », annonce-t-il.

Rappelant de passage que « nous tenons au renforcement de la coopération économique et politique entre la Guinée et ses partenaires. Toutefois, seul un cadre institutionnel légal et légitime peut assurer et garantir nos intérêts mutuels et permettre à la Guinée de déployer une diplomatie économique au service de sa population ».

Pour terminer le communiqué indique que « le FNDC et ses alliées appellent la CEDEAO et toute la communauté internationale à prendre des mesures économiques et politiques fortes et ciblées afin de prévenir la pérennisation d’une dictature militaire, répressive et corrompue en Guinée ».

Reste à savoir comment le gouvernement et les investisseurs ciblés réagiront au message qui leur est adressé.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...