Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Crise de leadership à l’église EMMAÜS de Guinée: voici le fond de la fronde (enquête)

L’Eglise Protestante Évangélique de Guinée (EPEG) dont le siège National est sis à Coléah domino, dans la commune de Matam, est face aux contestations d’un groupe de 81 personnes.

Ce groupe s’oppose vivement à la gestion du Comité Exécutif National de cette communauté évangélique qui n’est pas la moindre en République de Guinée de par ses œuvres sociales (les écoles EMMAÜS par exemple) et autres actions chrétiennes et spirituelles dont bénéficient des milliers de Guinéens.  L’ethnocentrisme, le communautarisme dans la conquête de postes de responsabilité, la haine, la vengeance, le népotisme, l’avidité pour l’argent et tant d’autres attitudes, semblent être des maux qui sont en train d’enfanter des conséquences très déplorables au sein de cette communauté chrétienne Evangélique en Guinée.

S’intéressant à la situation, le correspondant régional de Guinéenews basé à Kindia qui est une des zones d’implantation de cette église, a mené des enquêtes auprès de certains fidèles acteurs clés de cette fronde en cours au sein de l’EPEG.

Dans cette investigation, nous nous sommes tout d’abord intéressés au Secrétariat général chargé des Affaires Religieuses auquel le litige est porté aujourd’hui.

Interrogé sur la question, M. Emmanuel Gnama Kourouma en service au Secrétariat général chargé des Affaires religieuses a affirmé : « c’est vrai il y a une crise au sommet de l’Eglise. C’est un problème de leadership où il y a deux camps qui n’arrivent pas à s’entendre autour du conseil exécutif national. C’est très malheureux d’exposer un problème religieux sur la place publique. Nous avons convoqué une réunion ce samedi (le 6 mai, ndlr) au centre islamique de Donka afin de trouver rapidement la solution qui perdure. Les propositions ont été faites de part et d’autre pour ramener chacun sur un meilleur sentiment pour le bon fonctionnement de l’Eglise. Les jours avenirs, nous allons nous retrouver encore afin de finaliser pour une solution durable. »

Quant à Esaïe Millimouno, Directeur de l’Institut Biblique de Télékoro, dans la préfecture de Kissidougou, l’un des 81 personnes, lui-même soupçonné d’être le choix des contestataires pour remplacer l’actuel Président, n’a pas souhaité commenter cette affaire sur laquelle il ne dispose pas d’éléments devant lui permettre de s’y prononcer maintenant.

« Je suis désolé, moi j’habite au village Télékoro, dans la préfecture de Kissidougou. J’ai appris comme vous qu’il y a une crise au sein de l’Eglise Protestante Evangélique de Guinée. Donc pour le moment, je ne peux rien vous dire et j’attends d’avoir toutes les informations avant de dire quoique ce soit…», nous a-t-il confiés.

Une autre source, cette fois-ci sous le sceau de l’anonymat, nous confie ceci : « dans la Bible, l’évangile de Luc 17 .1 nous enseigne qu’il est impossible qu’ils n’arrivent pas de scandales mais malheur à celui par qui ils arrivent. En portant un regard critique sur le rapport de la soi-disant Assemblée Générale inclusive organisée par ces 81 personnes, sur 86 participants à cette rencontre presque les 80 % sont des frères et sœurs issues d’une même communauté. De plus, sur cette liste, il y a moins de 25 Pasteurs par rapport à environ 435 Pasteurs postés pour le service de Dieu à l’EPEG. Je pense aussi en Guinée, les membres de notre Eglise avoisinent, au total, 100 000 fidèles. Prenez ce nombre par rapport à 81 personnes. En outre, à la fin de cette assemblée, certains Pasteurs ont pris conscience de se désolidariser de ce groupe d’opposants. Des évidences pour confirmer ces informations existent bel et bien si vous voulez les vérifier. Je ne sais pas comment on peut appeler cela assemblée Inclusive. Aussi, ce que je me permets de révéler, est que ce groupe est à sa deuxième expérience de renversement d’autorité ecclésiastique au sein de l’EPEG. Donc, ce sont des habitués de faits. Le Comité National de 2006 avait également été injustement renversé par les mêmes éléments pour mettre à la tête leur Homme qui, durant son mandat, a surtout encouragé des pratiques communautaristes et népotistes au sein de l’EPEG. Je pense même que c’est du mandat de ce dernier que ce que nous vivons aujourd’hui est parti. Mais les contestataires font la sourde oreille sur cela. Le Comité Exécutif actuel dirigé par le Révérend Gédéon GROVOGUI, ses actes posés en termes de développement de l’Eglise Protestante Evangélique de Guinée (EPEG) sont vraiment visibles et connus de tous les fidèles. Je sais tout de même que nul n’est parfait, seul Dieu est parfait. A travers des conseils, comme ce que recommande la Bible et l’aide de Dieu, les Hommes peuvent changer.

Le Siège de l’EPEG à Coléah dont la construction était en souffrance par le Comité exécutif précédent, a été merveilleusement achevé en un laps de temps par le Comité actuel. Même ceux qui fréquentent souvent cet endroit, même s’ils ne sont pas chrétiens ou membres de cette Eglise, peuvent témoigner quant à la physionomie actuelle de notre siège par rapport aux 10 dernières années. Grâce à leur effort l’EPEG est aujourd’hui fière d’avoir un siège digne de nom. L’EPEG avait des dettes à cause de la mauvaise gestion du comité précédent et avec assez de biens pris en otage notamment des domaines et infrastructures.  Aujourd’hui, grâce au leadership du comité actuel, la plupart des dettes est presque épongée bien que certaines sont en cours normal de remboursement.

À lire aussi

A Labé par exemple, une partie du terrain de l’Eglise locale avait été baillée par le comité sortant à un opérateur économique pour un contrat de plus de 20 ans. Grâce à ce comité, ce contrat de bail a été annulé et une grande partie du fonds qui avait déjà été investi par l’opérateur est déjà remboursé… Assez d’actes concrets posés par ce comité. C’est juste au regard des actes posés par ce comité qui font accroitre la jalousie de certains parmi ces pasteurs qui se réclament d’ailleurs de l’opposition. Car, ce sont des actes qu’ils devraient faire en leur temps mais par esprit d’intérêts personnels et de népotisme, ils n’ont pas pu les faire.

Il faut rappeler aussi que depuis 2018, ce groupe de contestataires ne fait que multiplier des manœuvres pour renverser le comité exécutif actuel mais avec l’aide de Dieu, ils n’ont pas pu. Après plusieurs tentatives sans succès, les 81 personnes ont décidé de saisir le Secrétariat Général des Affaires Religieuses. Ils se sont tout simplement servis de leur relation au sein de l’Etat. Tamba Zacharie d’Espace FM dont d’ailleurs le Papa Esaïe Millimouno qui a aussi un désir ardent d’être à la tête du Comité exécutif national de l’église, s’est aussi servi de son poids relationnel pour fortement influencer la démarche au profit de ce groupe de contestataires. Lui-même fait partie et œuvre en faveur de son Papa pour que celui-ci soit porté à la tête de la présidence du comité exécutif. C’est pourquoi, nous avons appris que, lui-même, était présent et actif lors des pourparlers avec les Secrétariat des Affaires Religieuses le 05 de ce mois. C’est juste une démonstration de force. Cela n’est pas digne d’un enfant de Dieu ! Dieu nous invite à la réconciliation et non la division !

Nous apprenons que le Secrétariat général des Affaires Religieuses cherche à rapprocher les deux parties pour une sortie de crise.  L’EPEG est une Institution chrétienne qui, à date, a plus de 100 ans de vie en Guinée. Pendant que la Guinée a fêté son cinquantenaire, cette Eglise a déjà célébré son centenaire. C’est une Eglise qui mérite respect de la part des autorités guinéennes et de tout le monde. De plus, elle est plus structurée depuis le niveau central à Conakry jusqu’au niveau préfectoral/zonal voire sous-préfectoral/ local. La structuration est de telle sorte qu’un niveau d’autonomisation est accordé aux préfectures et zones sur des aspects liés à la prise de décision et à la gestion des ressources.

Il faut aussi signaler qu’avec les manœuvres d’un certain Etienne LENO et du des 81 personnes, des foyers de tension s’activent au sein des Eglises Locales à Kindia, Labé et Dabola.

Moi, j’interpelle les jeunes cadres de notre église de ne pas prendre pour avantage leur position professionnelle dans l’administration publique pour saboter le travail de nos autorités ecclésiastiques. »

Suite à ces accusations, la rédaction de Guinéenews a tenté de joindre Tamba Zacharie pour avoir sa réaction. Tout en disant tout son étonnement face à tout ce que ces détracteurs racontent sur son compte.

« Je ne parlerai jamais de l’église sur un média… C’est dommage qu’ils mettent l’église sur la place publique surtout avec des accusations aussi saugrenues. Pour ce qui est de mon père, je vous avoue que si vous le connaissez, vous deviendrez admiratif de lui. Il est intéressé à tout sauf au pouvoir, en 40 ans de service », a-t-il furtivement déclaré.

Pour sa part, le Révérend Gédéon GROVOGUI qui dirige l’actuel Comité Exécutif de l’EPEG et qui est au cœur de cette contestation, en dépit de notre sollicitation, n’a guère souhaité s’exprimer sur cette dissidence. Arguant qu’il s’agit d’un problème religieux qui doit se résoudre au niveau de l’église. Le Révérend a tout de même profité de l’occasion pour s’insurger contre la tournure que l’affaire est en train de prendre sur les réseaux sociaux.

En ce qui concerne Étienne Léno, cet autre dissident, il ne va pas avec le dos de la cuillère en répliquant aux accusations de ses détracteurs. Pour lui, ‘’c’est un droit’’.

 » En tant que croyant fidèle et pratiquant, il est de notre responsabilité de réagir quand ça ne marche pas dans une structure. Si nous constatons un dysfonctionnement au sein de notre église sur sa gestion, nous devons nous lever avant que ça ne soit tard.  Nous sommes contre la façon dont notre église est gérée par cette équipe dirigeante qui ne fait rien depuis près de 6ans. C’est pourquoi la majorité des fidèles a décidé de les destituer. Pour éviter de mettre en retard l’église dans son fonctionnement. Pour l’instant, nous attendons l’implication du Secrétariat des Affaires Religieuses pour qu’une solution rapide soit trouvée« , a-t-il réagi.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...