Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Commerce et Industries : le constat du ministre Bernard Gomou en régions

Le ministre du Commerce, de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises, Dr Bernard Gomou a conféré ce jeudi 2 juin avec des journalistes locaux de la ville de Kankan. A l’entame, le ministre Bernard Gomou  a déploré le manque criard des fonctionnaires de son département à l’intérieur du pays. «J’ai un effectif pléthorique de fonctionnaires au niveau de mon département au nombre de 1 880. Tenez-vous bien, dans toute la région forestière, il n’y a que 25 fonctionnaires. La région administrative de Kankan et celle de Faranah, tout cumulé, nous n’avons que 35 fonctionnaires. Ce qui veut dire que dans toutes les trois régions administratives, nous n’avons que 60 fonctionnaires. C’est une situation inadmissible. Il y a certains de nos services déconcentrés qui n’ont pas de bureaux. Il faut que les solutions idoines puissent être rapidement trouvées. Mais la bonne nouvelle, est qu’au niveau des  services déconcentrés, le chef de l’Etat, le Colonel Mamadi Doumbouya a voulu que les budgets soient désormais déconcentrés», a-t-il annoncé.

 En ce qui concerne la hausse du prix du carburant à la pompe, le ministre Bernard Gomou dira ceci : «la recette sur le carburant du 1er janvier jusqu’au 31 décembre devrait être de l’ordre de 4 mille milliards de francs guinéens. Mais très malheureusement, avec la subvention accordée et la renonciation des différentes taxes sur les produits pétroliers, de janvier jusqu’au 31 décembre, l’Etat devait perdre jusqu’à 3 mille milliards de francs guinéens. Aujourd’hui, quand on met les compteurs à 31 décembre, l’Etat est déjà à 233 mille milliards de francs guinéens sur la subvention du carburant. Ce qui est écœurant, nous avons nos frontières poreuses, ce qui fait que nos carburants se retrouvent dans les pays voisins».

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :