Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Comment la Guinée compte-t-elle réintégrer le Parlement de la CEDEAO : Dansa Kourouma évoque le sujet avec des députés ivoiriens

Suite au coup d’Etat du 5 septembre 2021, la Guinée a été suspendue de toutes les instances de la CEDEAO et de l’Union africaine. Avec la mise en place du Conseil national de la Transition (CNT), organe légiférant, la Guinée pourrait réintégrer les institutions parlementaires ouest africaine et continentale. En tout cas, le sujet a été débattu avec des parlementaires de la Côte d’Ivoire avec le président du CNT, le Dr Dansa Kourouma lors de son séjour au pays à l’occasion du sacrifice organisé suite au décès du président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, mort le 7 mai dernier.

« C’est une mission qui avait pour but de présenter les condoléances du peuple de Guinée au peuple ivoirien à l’occasion du décès du président de l’Assemblée nationale de la Côte d’Ivoire, Elhadj Amadou Soumahoro, qui est d’ailleurs un Ivoirien très bien connu en Guinée et dans la sous-région. Ce voyage s’inscrit également au nom du Chef de l’Etat et du Conseil national de la Transition », a indiqué Dansa Kourouma à son arrivée à Conakry ce 17 mai en provenance d’Abidjan.

«J’ai eu l’opportunité de participer au sacrifice à la mémoire du défunt, j’ai adressé les condoléances au nom du CNT, mais également j’ai eu beaucoup d’autres contacts. Le président de la République de Côte d’Ivoire étant absent du pays, j’ai été reçu par son vice-président et d’autres personnalités de l’Assemblée nationale, notamment le vice-président et les présidents des groupes parlementaires, mais aussi les présidents des commissions, qui m’ont invité à déjeuner. Un déjeuner au cours duquel nous avons échangé sur les relations interparlementaires entre la Guinée et la Côte d’Ivoire, mais aussi évoqué quelle stratégie faudrait-il mettre en place pour le retour de la Guinée dans les différentes instances parlementaires au niveau de la CEDEAO et au niveau africain. Cela résume qu’il y a quelques mois, bien avant le décès de l’honorable Soumahoro, des fortes personnalités du pays ont été rappelées à Dieu et il était important pour nous d’apporter à la fois notre solidarité et témoigner notre amitié avec ce peuple frère de la Côte d’Ivoire. C’est pourquoi j’ai effectué cette mission. Ça s’est globalement bien passé.»

Cette visite en Côte d’Ivoire est le premier voyage officiel du président du CNT en dehors de la Guinée depuis la mise en place de cette institution.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :