Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Classe politique : pourquoi le porte-parolat du CPP crée des bisbilles ?

Réunis au siège de l’Union des forces républicaines ce jeudi 13 janvier 2022, les membres du Collectif des partis politiques ne se sont pas entendus autour du choix porté sur Cellou Dalein Diallo pour porter leur voix.

A la suite du compte-rendu fait par Sidya Touré, il était prévu que les uns et les autres s’abstiennent de toute adresse à la presse, dit-on. Mais le Vice-président de l’Ufdg n’a pas daigné s’accommoder à ce principe. Puisque Fodé Oussou Fofana a dit à la presse que Cellou Dalein Diallo a été désigné pour être le porte-parole du CPP.

Des propos que Dr Ousmane Kaba a balayés du revers de la main. « Nous sommes réunis pour que la classe politique parle d’une seule voix. Mais comme vous le savez, c’est une classe qui est traversée par des divergences. L’ANAD et certains alliés veulent imposer le président Cellou Dalein comme porte-parole du CPP. Ce qui ne nous semble pas judicieux, parce que nous avons pensé que parmi les grands partis, aucun ne doit être porte-parole pour ne pas avoir un avantage électoral.

Ce qui est normal. Et c’est la raison pour laquelle que nous avons choisi que Dr Makalé Traoré soit porte-parole du CPP. Mais certains veulent imposer le président de l’UFDG. Ce qui n’a pas de sens. Chaque fois qu’il y a une réunion dans une coalition, cette coalition prend la présidence et assure le rôle de porte-parole », a dit le président du Pades.

À lire aussi

Ces divergences ne semblent nullement ébranler Dr Fodé Oussou Fofana. « Si la classe politique s’entendait, c’est ce qui allait surprendre. Si on ne s’entend pas, évidemment il y aura deux groupes qui vont agir. Il reste entendu que si les autres n’acceptent pas cette proposition, ils sont libres de former leur collectif et de trouver leur porte-parole. Nous, nous avons dit qu’en attendant, le président Cellou de l’ANAD et Dr Makalé de la CORED vont pour les trois premiers mois, porter notre voix.

Je le dis encore, si on ne s’entend pas, il n’y a pas de raison qu’ils créent eux-aussi leur plate-forme et choisissent leur porte-parole. Quand on a fait notre proposition, on a apporté des arguments [auxquels] ils n’ont apporté aucun démenti. Parce qu’on est pas dans un débat de personne. Quand un leader de parti pense que quand Cellou Dalein devient porte-parole, ça aura une influence sur son électorat, moi je dis qu’on ne sait pas pourquoi on s’est réuni », a conclu le vice-président de l’Ufdg.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...