Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Charles Wright ordonne la poursuite judiciaire contre Sékou Koundouno pour diffamation 

Après la transmission du signalement de la « répression meurtrière » lors des manifestations citoyennes du FNDC à la CPI, le responsable Stratégies et Planification du Front est dans le viseur du Garde des Sceaux, ministre de la Justice et des Droits de l’Homme.

A travers un communiqué parvenu à Guinéenews, Alphonse Charles Wright fait injonction au Parquet général de Conakry lui demandant d’engager des poursuites judiciaires pour « diffamation » et « divulgation de fausses informations » de nature à porter atteinte à la paix et à la sécurité publique et complicité de meurtre par action et par instigation contre les membres du FNDC représenté par Sékou Koundouno.

« Alors qu’une procédure judiciaire est en cours, ce groupement de fait dénommé FNDC, comme à ses habitudes, sur la base de leur humeur, se donne pour prérogatives de porter des accusations graves sur les faits criminels en citant Monsieur le président de la transition, certains cadres de l’armée, de la police et de la gendarmerie comme étant, soutiennent-ils, des cerveaux de la répression sans la moindre preuve irréfutable« , rapporte le document.

Pour le ministre  de la Justice, le fait de considérer sans preuves factuelles, le président de la transition, chef de l’Etat, les agents des forces de défense et de sécurité dans le seul but de se disculper de leur responsabilité pénale en divulgation de fausses informations justifie la présente injonction aux fins de poursuites judiciaires conformément à la loi.

À lire aussi

« Conformément à l’article 37 du Code de procédure pénale, je vous enjoins d’engager ou de faire engager des poursuites judiciaires ou de saisir la juridiction compétente de telles réquisitions écrites que nous jugeons opportune dans le cadre de la mise en œuvre de la politique pénale de notre institution« , ordonne le Garde des Sceaux.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...