Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Championnat national : le Conor explique les raisons du choix d’un autre Sponsor

Alors que le championnat national de ligue 1 guinéenne de football professionnel devra reprendre ses droits le 28 octobre 2022 au compte de la saison 2022-2023, le contrat de sponsoring est l’une des sources de grogne entre le CONOR et l’ancien partenaire de la ligue, le Groupe Sonoco. Ce mardi 25 octobre 2022, le Comité de normalisation de la feguifoot s’est dit « frustré » dans la façon de faire du groupe Sonoco.

C’est un « conflit d’intérêt » qui se dessine autour du Sponsoring du championnat national. En tout cas, rien ne va plus entre le CONOR et le Groupe Sonoco, l’ancien sponsor officiel du championnat national ligue guinéenne de football professionnel.

A entendre les propos du porte-parole du Comité de normalisation, l’ancien sponsors mettait moins de ressources financières à la ligue. C’est qui aurait prévalu à la signature d’un nouveau contrat de sponsoring avec le groupe Guicopres.

Selon Maître Mohamed Sidiki Sylla, membre et porte-parole du CONOR, l’ancien sponsor, du championnat Sonoco mettait à la disposition de la ligue une somme de 3 milliards 500 millions de francs guinéen. Ce qui serait minime par rapport à la proposition de Guicopres.

Sur les discussions entre le Groupe Sonoco et le Comité de normalisation, le porte-parole précise: « Lorsque nous avons trouvé nous le contrat qui liait le Groupe Sonoco et la ligue; Nous sommes partis voir les responsables du Groupe Sonoco en septembre pour leur signifier de renoncer à leur statut sponsors titre car il ya quelqu’un qui est venu avec beaucoup d’argent notamment 15 milliards. Et que nous nous engageons à leur donner le grande visibilité possible.

Ils nous ont fait comprendre sur place qu’ils n’ont pas l’intention d’être un blocus de l’arrivée de moyens importants dans le football. Nous leur avons envoyé des courriers depuis ce temps, et c’est seulement le vendredi dernier que j’ai vu la réponse juste avant la prière. Mais avant, le courier avait fuité dans la presse. C’est vraiment regrettable« , regrette Me Mohamed Sidiki Sylla.

Poursuivant, il explique « sur le plan juridique, le Groupe Sonoco a le droit de prendre les actions qui leur paraissent opportunes. Et la là-dessus, il n’ya pas de débats. Sur le plan éthique et humain, nous estimons que lorsqu’on donne la parole, on la respecte. Nous nous sommes sentis frustrés du reniement de la parole donnée et surtout la façon dont la chose a été présentée. C’est absolument regrettable« , explique-il.

Pour lui, l’une des causes de la dissolution du comité exécutif de la ligue guinéenne de football professionnel est sur les contrats de sponsoring.  « A notre arrivée, nous avons demandé à la ligue de nous donner la situation des sponsors qui existe pour que nous ne nous engagions pas dans quelque chose en ignorant les obligations prises avec les uns et les autres. Et cette demande n’a jamais eu de retour, c’est ça qui a justifié la dissolution du comité exécutif de la ligue guinéenne de football professionnel », a-t-il ajouté.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...