Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Campagne de vaccination réactive contre les flambées épidémiques de rougeole à Conakry

Cette campagne a cette fois été couplée au rattrapage actif des enfants de 0-11 mois pour renforcer leur immunité en vue de réduire leur morbidité et mortalité dues à la rougeole.

La rougeole est une maladie infectieuse due à un virus qui touche en général les enfants de moins de 5 ans. Extrêmement contagieuse, sa transmission se fait par voie aérienne, principalement par la toux. La rougeole cause la mort chez les enfants de moins de 5 ans.
Alia Camara, âgé de 3 ans et 11 mois n’y a pas échappé : « mon enfant est malade depuis 3 jours. Les boutons sont apparus sur son corps et il ne dort pas. Il fait également de la fièvre accompagnée de toux et pleurs intenses. Je l’ai envoyé au centre de santé pour voir de quoi il souffre exactement afin qu’il soit traité. Après les prélèvements et les analyses faites au laboratoire, les médecins ont conclu que c’est la rougeole. Ils m’ont ainsi remis des médicaments que je suis en train de lui donner. Son état de santé commence à s’améliorer », raconte Mme Hadiatou Camara, la maman de Alia Camara. C’était le 11 février 2021.

Malgré l’impact positif des vaccinations de routine, des campagnes préventives de vaccination de masse et des vaccinations en ceinture, de nouvelles flambées épidémiques de rougeole ont été enregistrées dans trois des cinq communes de la ville de Conakry et ses environs.

Pour réduire l’impact de cette flambée épidémique inquiétante sur la santé des enfants de moins de cinq ans, une campagne réactive de vaccination de masse des enfants âgés de 0 à 11 mois contre la rougeole, appuyée par des mobilisateurs sociaux a été organisée à Conakry et ses environs du 25 février au 04 mars 2021.

À lire aussi

La mise en œuvre de cette activité a été possible grâce à l’appui financier de la fondation Al Waleed à travers l’UNICEF et les partenaires de l’Initiative rougeole et rubéole. Objectif : avoir une immunité collective de toute la population des communes affectées par la rougeole. Cette campagne a été couplée au rattrapage actif des enfants non ou insuffisamment vaccinés pour améliorer le niveau de couverture vaccinale du Programme Élargi de Vaccination (PEV) de routine en vue de réduire la récurrence des flambées de rougeole qui entraîne souvent la mort des enfants.

Cette fois, les autorités sanitaires guinéennes ont eu recours à la stratégie du dénombrement qui a permis d’atteindre un niveau important de cibles « nous avons mené une campagne de vaccination antirougeoleuse couplée au passage des équipes de dénombrement à domicile. Cette campagne visait les enfants dont la tranche d’âge est de 0 à 11 mois. Nous sommes passés par le dénombrement qui nous a permis d’identifier et de référer les enfants non ou insuffisamment vaccinés aux centres de santé pour leur vaccination en vue de rehausser le niveau de couverture vaccinale en PEV de routine dans notre commune de Matoto » soulignera  Dr Hadiatou Bah, cadre de la Direction communale de la santé (DCS) de Matoto.

Cette campagne de vaccination contre la rougeole est appréciée par le corps médical des centres de santé relevant de la commune de Matoto par exemple, ce à cause de son caractère récurrent, « Cette campagne de vaccination contre la rougeole nous aide beaucoup parce que la rougeole nous fatigue vraiment dans le district sanitaire de Matoto. Beaucoup d’enfants en souffrent souvent ici. C’est pourquoi nous travaillons avec 6 relais communautaires qui sensibilisent les parents et référent les cas suspects », ajoutera Dr Alhassane Baldé, Chef du centre de santé associatif Bernay Fotoba de Yimbaya-Tanérie.

À cause de la COVID-19 qui a réduit la fréquentation des services de vaccination par les populations, les agents vaccinateurs ont eu recours au téléphone pour non seulement rappeler les rendez-vous, mais aussi rechercher les enfants non vaccinés.

La campagne réactivité de vaccination contre la rougeole organisée en février 2021 et elle a été couplée au rattrapage vaccinal des enfants de 0-11 mois perdus de vue. Elle permettra de renforcer l’immunité des enfants âgés de moins de cinq ans pour réduire leur morbidité et mortalité dues à la rougeole, tout en renforçant la vaccination systématique pour atteindre une immunité collective.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...