Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Boffa : Pourquoi les étudiants de l’école ENAE de Koba manifestent-ils ?

Les étudiants de l’Ecole nationale de l’Agriculture et de l’Elevage professionnelle (ENAE) de Koba ont battu le pavé ce matin du vendredi 11 février 2022, pour protester contre les « sanctions arbitraires » émises par leur directeur.

Selon nos informations, ces étudiants sont allés à la rencontre des autorités de ladite école pour plaider, mais en vain. C’est ainsi qu’ils ont manifesté tout en demandant le départ de leur directeur des études, le comptable et leur chef des travaux.

Alpha Seydeouba Camara, le porte-parole des étudiants manifestants de l’ENAE de Koba précise : « l’objectif de notre manifestation, c’est juste, on a réclamé nos droits au niveau de la direction. Ils ont sanctionné un des étudiants et il était parti pour faire sa sanction. En l’exécutant, le chef de travaux était venu pour lui dire, là où il est en train de travailler, ce n’est pas ce lieu.

Donc qu’il doit partir dans un autre endroit pour travailler tandis que là où il vient de montrer, l’étudiant ne peut pas travailler sur ce terrain. C’est ainsi que nous tous, on s’est mobilisés aller l’aider pour qu’il puisse faire son travail.

Mais arrivés sur le terrain, nous avons vu que si ce n’est pas la machine, la main quand-même ne peut pas le faire. Ainsi on est parti à la direction pour plaider, ils n’ont pas accepté. C’est pourquoi on a manifesté, par ce que trop c’est trop et ce sont pour toutes ses raisons ».

Pour cet autre étudiant, Mory Bilivogui , trop c’est trop. « C’est à cause de la punition arbitraire, en un mot qui nous a poussé à manifester. Notre directeur des études n’est pas d’accord avec notre ami du nom de Yattara. Même si celui-ci le salue, il ne répond pas. Il l’a puni une fois, notre collègue a fait, il l’a fait deux fois et troisième fois hier. Notre collègue l’a salué, il lui a dit pourquoi tu me salues et l’a puni encore.

Yattara est parti pour faire sa punition et il lui restait un mètre pour terminer, le nouveau chef des travaux est venu. Il lui a dit que c’est ici. Il l’a envoyé quelque part, là où on ne peut pas faire rentrer même un animal pour travailler.

C’est pourquoi, ce matin, nous aussi, on s’est réuni pour manifester et demander le départ du comptable, du chef des travaux et le directeur des études », a-t-il précisé.

Pour recouper les informations, Guineenews a joint le directeur de ladite école. Ce dernier n’a pas souhaité s’exprimer sur la question.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :