Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Attaque sur la nationale Labé – Conakry : un assaillant mis aux arrêts par les passagers

L’insécurité routière on en parle encore sur la route nationale Labé – Conakry précisément entre Dalaba et Pita où des malfaiteurs profitent de l’état de dégradation poussée de la route pour régner en maîtres absolus. Après plusieurs coups réussis, un des malfaiteurs a été mis aux arrêts par des passagers dans la nuit du lundi à ce mardi 11 octobre 2022 aux environs de 2heures du matin, a appris Guinéenews de sources concordantes.

En route pour Labé, Alseyni Baldé journaliste reporter du groupe Hdafao médias était dans l’un des taxis attaqués. Interpellé ce matin par Guineenews, il tente de retracer la scène. « Oui on a essuyé une attaque à la sortie de Dalaba aux environs de 2heures du matin. Mais heureusement, c’est juste la vitre de notre taxi qui s’est cassée et ça a blessé le chauffeur. Au fait, ils (les assaillants) étaient armés mais il y avait un gars qui faisait le guet alors que les autres étaient dans la brousse. C’est un seul d’entre eux bien cagoulé qui est d’abord sorti pour tenter de nous arrêter. Maintenant quand le chauffeur a compris qu’il s’agissait là d’un bandit, il a forcé le passage et c’est dans ça que l’assaillant a jeté un caillou vers le siège passager devant ou j’étais assis avec une fille de 08 ans. Donc cette pierre a cassé la vitre qui était montée et c’est ce qui a blessé le chauffeur à la tête » entame-t-il.

Et de poursuivre : « après avoir échappé de justesse à cette attaque on est allé devant à la sortie de Dalaba là où il y a les plaques et on s’est arrêté. Maintenant, il y avait un convoi funéraire qui transportait un corps. Eux aussi sont venus rentrer dans le même piège au même niveau ou les malfaiteurs avaient érigé une barricade à l’aide de bloc de pierre et autre. C’est dans ça qu’ils ont dépêché le plus petit parmi eux pour encore tenter d’arrêter cet autre convoi. Constatant la taille de l’assaillant, les passagers du véhicule ont voulu négocier avec lui en lui donnant 20 000GNF. C’est ainsi qu’ils ont fini par le maîtriser et le ligoter. Entre temps, beaucoup de véhicules étaient arrivés sur les lieux et les autres assaillants ont fui », ajoute Alseyni Barry.

C’est ainsi selon notre interlocuteur que ce jeune a été déposé entre les mains des services de sécurité de Pita. « Lui il a été attaqué à côté du corps et ils sont venus nous trouver devant pour nous dire qu’ils ont mis aux arrêts l’un d’entre eux. Et une grande quantité de drogue (chanvre indien, tramadole) plus un téléphone sans puce ont été trouvés sur le lieu de l’arrestation où ils ont commencé à l’interroger et il a donné quelques noms. Il s’agit d’un petit qui parle bien français et poular. Donc, finalement il a été déposé entre les mains des services de sécurité de Pita où il est en audition » soutient cette victime.

Pour cette fois-ci, ils n’ont réussi à rien arracher des mains des victimes mais il faut signaler que les attaques s’étaient multipliées à ce niveau car la dernière en date remontait à dimanche dernier.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...