Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Alteo, repris par le groupe guinéen UMSI en 2021, s’associe au groupe sud coréen WSCOPE pour la construction d’une usine de composants de batterie en France

Acteur majeur du secteur minier guinéen depuis plus de vingt ans et particulièrement actif dans l’exploitation de la bauxite, le groupe United Mining Supply International (UMSI) avait racheté en janvier 2021 le français Alteo, leader mondial des alumines de spécialité.

Hier matin, le groupe Alteo a franchi une nouvelle étape avec la signature d’un accord avec le géant Coréen Wscope spécialisé dans la fabrication de films membranaires destinés au secteur de l’énergie, en présence de Roland Lescure, ministre de l’Industrie en France, portant la construction d’une usine de composants de batterie pour des véhicules électriques.

Un investissement d’un montant de 600 millions d’euros à parts égales, qui reste encore à finaliser. Tout comme doit être également déterminé le lieu exact de la construction de l’usine qui alimentera les gigafactories fabriquant les batteries. Un projet industriel majeur appelé à voir le jour en 2026, ce qui implique une ouverture rapide du chantier.

À la clé, un millier d’emplois.

Mais cet investissement qui s’inscrit dans le cadre du plan France 2030 dont un des objectifs est de produire en France 2 millions de véhicules électriques en 2030, a une origine très Provençale que raconte Alain Moscatello, le président d’Alteo. « Tout a commencé lorsque le groupe familial Guinéen UMSI a été candidat à la reprise d’Alteo, laquelle a été finalisée en janvier 2021. À ce moment, nous avions été approchés par des fabricants de batteries, les gigafactories, parce que nos alumines de spécialité leur sont indispensables. Ils voulaient entrer au capital. À l’époque nous avions répondu non, parce que leur domaine était la production d’éléments de séparation des batteries. Mais sans pour autant perdre l’idée de vue. Et puis il y a eu le plan France 2030 et le choix de développer une production en France. Et c’est là que nous en avons reparlé avec le Coréen Wscope coté en Bourse au Japon, jusqu’à aboutir à cet accord ».

Un projet qui nécessite un terrain de 60 hectares, l’usine devant produire annuellement 600 millions de m² d’un film destiné aux parois des séparateurs contenant l’alumine d’Alteo Gardanne et destinés aux batteries lithium-ion. « C’est un projet unique qui s’inscrit dans le déploiement d’une filière », conclut Alain Moscatello

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...