Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Alpha Bacar Barry prend les rênes du Comité Interministériel de Pilotage de Coordination et fixe le cap

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme décennal en vue de la facilitation du dialogue entre le ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation et celui en charge de l’enseignement technique, de la Formation professionnelle et de l’Emploi, une instance de pilotage et de coordination a été mise en place.

Il s’agit d’un organisme en charge de veiller à la mise en œuvre correcte du programme décennal, mais aussi de faciliter le dialogue sectoriel entre le gouvernement, les partenaires techniques et financiers et la Société civile.  Ce vendredi 10 mars 2023, s’est tenue la cérémonie de passation de charges entre le président sortant (représenté par le Secrétaire technique du PRODEG) et le l’entrant.

Dans son discours de circonstance, M. Ibrahima Kalil Camara a rappelé à l’entrant qu’il lui revient à compter de ce jour  de conduire la présidence de cette instance de coordination et de pilotage du système éducatif guinéen, afin d’impulser l’atteinte des résultats du programme.

Tout en évaluant les énormes défis qui attendent le ministre Alpha Bacar Barry, l’orateur a déclaré que cette responsabilité va au-delà de la mise en œuvre de la politique département que vous dirigez, même s’il n’avoir nul doute sur votre engagement à œuvrer dans le sens de la poursuite continuité de la dynamique.

Prenant la parole au nom de l’Unicef et de l’ensemble des partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation et de la formation, M. Daouda Diawara a félicité le gouvernement guinéen pour son engagement à réaliser les droits tous les enfants pour une éducation de qualité ; engagement réaffirmé lors du Sommet mondial sur la transformation de l’éducation.

Pour lui, les partenaires techniques et financiers du secteur de l’éducation et de la formation sont convaincus qu’un CIPC fonctionnel est un gage pour l’atteinte des objectifs stratégiques du secteur. Partant de cela, il a placé ce qui suit : « Nous nous engageons à accroître notre participation à vos côtés, à accompagner les progrès encourageants qui sont en cours de réalisation et à relever les principaux défis de l’accès à la qualité de la gouvernance de l’éducation en Guinée ».

Pour sa part, le président entrant du CIPC a tout d’abord salué les efforts des partenaires techniques et financiers dans la mise en œuvre de ce projet et magnifié les résultats auxquels sont parvenus le sortant Guillaume Hawing et son équipe.

« Il est important pour ma personne, mai aussi pour mon équipe de sacrifier une partie de nos obligations à la coordination de cet important programme qui nous concerne tous. Surtout, dire que ce n’est pas une passation de témoins ou de charges. Il y a juste de la responsabilité qui a bougé d’un ministère à un autre,  mais nous sommes tout autant, tant que nous sommes ministres, responsables de la mise en œuvre du PRODEG au plus haut point », a déclaré Alpha Bacar Barry.

En outre, il a étalé ses défis qu’il s’évertuera à relever durant son mandat. Ce sont entre autres : la poursuite du renforcement du dialogue sectoriel entre les acteurs du système à travers la tenue des instances de coordination, l’allègement du circuit de la dépense en vue d’améliorer le taux d’absorption, l’incitation d’une synergie d’actions entre les acteurs de l’exécution, la mise à disposition des locaux du Secrétariat technique de coordination et de pilotage pour lui permettre de jouer pleinement son rôle, le renforcement des capacités et le transfert des compétences du dispositif d’assistance technique aux services en charge de l’éducation et de la formation.

« Ces points font partie des chantiers que nous allons ouvrir très bientôt », a-t-il rassuré.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...