Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Affaire Tibou, renouvellement classe politique : Aliou Bah intraitable sur les principes

Invité de l’émission Sans Concession de Guineenews ce mardi, le président du Mouvement Démocratique Libéral (MoDel) s’est prononcé sur l’actualité notamment, la procédure en cours contre les anciens dignitaires d’Alpha Condé dont Tibou Camara, et le renouvellement de la classe politique.

Sur le premier point, Aliou Bah rappelle d’abord que «… depuis de longues années maintenant, le MoDel que je dirige contribue à sa façon à l’enracinement de la démocratie et la défense des principes. La lutte particulière que nous avons menée contre la dictature instaurée par l’ancien régime mettait un accent particulier sur la lutte contre l’impunité. Nous disions tout temps que notre souhait serait qu’après le régime Alpha Condé, que ceux qui ont géré rendent compte. Et cela aussi s’inscrit dans l’esprit de nos lois et aussi de la morale, parce que le principe de recevabilité au niveau de la gestion publique, c’est un principe connu de tous. Donc lorsqu’on gère on rend compte ».

Après cette mise au point, l’invité de Sans Concession explique cependant que «… nous sommes en situation d’exception qui est une transition. Ce que nous exhortons et l’appel que nous lançons aux autorités de la transition à tous les niveaux, c’est de veiller à ce que toute poursuite ou toute démarche allant dans le sens de faire la lumière que ce soit sur la gestion administrative, politique ou la gestion des crimes et délits, tout ceci doit se faire dans le cadre strict de la loi. Et que toute personne est présumée innocente jusqu’à ce que ça sa culpabilité soit établie par une juridiction compétente. Donc partant de cela, nous disons qu’il faut veiller non seulement au respect de l’honneur et de la dignité des personnes concernées, mais il faut engager une procédure contradictoire avec des garanties de défense auxquelles ils doivent avoir droit. Et si toutefois leur culpabilité est établie, il faut rester ferme, parce que c’est nécessaire que notre pays finisse avec l’impunité. Donc que cela concerne Alpha Condé lui-même en premier lieu ou ses collaborateurs nous ne pouvons que saluer si toutefois la démarche obéit strictement aux principes du droit ».

Sur le second point, toujours intraitable sur les principes, Aliou Bah ne cautionne aucune démarche allant dans le sens d’un renouvellement artificiel de la classe politique, sur fond de combines et subterfuges politiciens. « … Mon  opinion est que l’âge ne peut pas être un défaut. Et ça ne peut pas être non plus une qualité a priori. En tant qu’acteur politique, je ne milite pour aucune exclusion sous quelque forme que ce soit. Surtout pas basée sur l’âge. Si les jeunes estiment qu’ils sont mieux que les aînés, qu’ils exigent une compétition politique saine, avec des règles claires et qu’on aille aux élections. Celui qui remporte, tout le monde va s’aligner », répond-il, mettant auparavant les conflits générationnels dans le paysage politique au compte d’une « inévitable » «diversité des opinions ».

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...