Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Affaire audio sur Cellou, manif du Fndc, la justice : une défense laborieuse de Gaoual

Le ministre de l’Urbanisme, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire et également porte-parole du gouvernement, a été interpellé ce lundi 20 juin chez nos confères d’Espace fm sur plusieurs sujets d’actualité.

Interrogé sur l’authenticité d’un audio qui a fait le tour de la toile et dans lequel un plan est mis en œuvre pour éliminer le candidat de l’UFDG, Cellou Dalein Diallo de la course à l’élection présidentielle, le ministre Ousmane Gaoual Diallo est resté évasif. Il s’est contenté d’affirmer ceci : « les gens ne sont pas idiots, ils développent leur intelligence pour arriver au bout de leur conclusion. Cela ne sert pas à grand-chose… J’ai pris la décision de ne pas être dans les courants politiques internes ou externes. Je fais en sorte que mon action ne souffre pas d’ambiguïté sur la neutralité que j’observe pendant cette action. Je ne voudrais pas que quelqu’un puisse penser quoique ce soit que j’agis contre telle ou telle autre personne. Je suis un acteur politique connu, j’essaye d’agir dans la transparence et dans la neutralité pendant mon passage dans le gouvernement. Il y a beaucoup de choses qu’on dit, je préfère ne pas donner mes émotions personnelles. Je ferais aucun commentaire pour ne pas ajouter quelque chose à l’ambiance. »

Face à la menace de manifestation annoncée par le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), le ministre Gaoual Diallo a déclaré que si la transition échoue, cela veut dire qu’on recommence dans les difficultés, dans les souffrances que nous avons endurées alors que l’objectif principal est d’aller vers un lendemain meilleur. « Il y a des gens qui agissent peut-être même inconsciemment pour faire échouer la transition. Si tel est le cas, les gens pensent que ce serait un régime, je dis non mais plutôt, toute la Guinée. C’est en cela, je pense que toute la Guinée doit se donner les mains pour que la transition réussisse », a-t-il lancé.

Sur l’interdiction des manifestations en Guinée, le ministre Gaoual déclare :  » c’est nécessaire dans la phase actuelle des choses que les manifestants même si elles sont des « libertés » universellement reconnues, leur exercice n’est pas bien en cette période précise. Il faut faire beaucoup attention pour ne pas considérer cela lorsqu’on l’encadre par des dispositions lorsque les risques sont élevés. »

A la question de savoir si le Conseil National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) a un plan pour recaler certains leaders politiques, le ministre Ousmane Gaoual Diallo précise : « tout n’est pas bon et tout n’est pas parfait. Notre appareil judiciaire est en construction comme tous les autres secteurs de la vie publique. Il ne faut pas qu’on mette seulement l’accent sur les actions qu’il rate. Qu’on aide la justice à garder et garantir son autonomie ainsi que son indépendance en lui donnant des moyens et des ressources nécessaires. Parce que sans elle, le pays ne pas aller de l’avant ».

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :