Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Voyage médical d’Alpha Condé : une mesure à double détente (Éditorial)

L’ancien président Alpha Condé a quitté Conakry ce samedi à destination d’Istanbul en Turquie, dans le cadre d’un séjour médical autorisé par la junte. Cette seconde sortie du président déchu, qui a pris de court une opinion médusée, alors qu’il fait l’objet d’une information judiciaire, pour les crimes de sang commis sous son régime, est perçue comme une mesure à double détente. En ce sens qu’elle constitue une sorte de clin d’œil à la communauté internationale qui se fait du mauvais sang pour le sort d’Alpha Condé. Tout en permettant de freiner aussi la poussée d’adrénaline chez les aficionados du leader historique du RPG arc-en-ciel.

L’ex chef d’État s’est envolé ce samedi pour la Turquie, pour honorer des rendez-vous médicaux. C’est au JT de 20h 30 de la chaîne nationale que l’opinion a été informée de ce voyage à travers un communiqué laconique du CNRD. L’organe exécutif de la transition, qui dit placer ce voyage sous le sceau « du respect de la dignité et de l’intégrité de l’ancien Président de la République, valeurs auxquelles le CNRD et son Président ont souscrit depuis le 05 septembre 2021, mais aussi pour des raisons humanitaires.»

Le pouvoir exécutif a tenu toutefois « à rassurer l’opinion nationale et Internationale que la prise de cette décision a été faite dans la parfaite conformité aux dispositions procédurales d’ordre judiciaire. »

Une précision importante au regard des ennuis judiciaires qui se profilent à l’horizon pour Alpha Condé. Qui, il faut le rappeler, est cité en compagnie de 26 de ses anciens collaborateurs, dans le cadre d’une information judiciaire relative aux crimes de sang, commis sous son magistère.

La procédure confiée au parquet de Dixinn suit déjà son cours. Ce voyage, qui était dans les tuyaux depuis un certain temps, ne serait pas du goût des victimes de son régime, qui craignent qu’il puisse profiter de cette opportunité pour se faire la belle.

C’est d’ailleurs pour parer à toute éventualité, que la junte prend toujours soin de se munir de garanties auprès du pays de destination de l’ancien président, pour des motifs d’ordre sécuritaire. Tout en le plaçant sous bonne escorte. Ce fut le cas lors du périple d’Abu-Dhabi, dont il est rentré le 7 avril dernier suite à des péripéties, qui avaient mis le CNRD sur les dents.

Cette fois, c’est la Turquie qui a été retenue comme destination pour l’ancien président. Ce choix ne se serait pas fait au hasard, quand on sait qu’Alpha y avait déjà ses habitudes. A cause de ses liens d’amitié très solides avec Erdogan.

Cette nouvelle sortie du « champion » du RPG arc-en-ciel coïncide avec le démarrage d’une longue tournée gouvernementale dans les provinces intérieures. Et aurait de quoi alléger les préoccupations de la junte, qui subit les coups de boutoir de la classe politique. Sans oublier que la communauté internationale aura aussi de quoi se mettre sous la dent, en attendant de savoir à quelle sauce sera dévorée la junte par la Cédéao. A cause du chronogramme de 36 mois qui a du mal à passer chez une frange des forces vives.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :