Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Viol, enlèvement, cybercriminalité à Conakry : la police met le grappin sur individus

L’Office de la Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM) a présenté à la presse ce mardi 2 novembre trois individus qui sont accusés respectivement pour ‘’enlèvement, viol et cyber criminalité’’.

C’est le Commissaire de police Henri Fac, directeur du département Genre et Enfance à l’OPROGEM qui a procédé à la présentation. « Il s’agit de Aïcha Camara âgée de 15 ans, sans profession, qui a intercepté l’enfant d’un citoyen âgé de trois ans qui a fait avec elle huit jours. Dans un premier temps, l’enfant nous a été confié par le Tribunal pour enfants dans le cadre d’hospitalité. Deux jours après, les parents sont venus déclarer la disparition de leur enfant. Après les enquêtes, nous avons compris qu’il s’agit de cette fillette. Informé, le Tribunal pour enfants nous a instruits d’ouvrir une enquête préliminaire. Aicha Camara a reconnu les faits et a expliqué son mode opératoire. L’acte s’est passé à Lansanayah Barrage, dans la commune de Matoto », a-t-il expliqué.

Poursuivant, le Commissaire Henri Fac est revenu sur le cas du viol sur une mineure de 7 ans : « le présumé auteur a nié en bloc les faits. Mais d’après le résultat de la médecine légale, c’est un attouchement récent. Selon le témoignage du père, sa fille était de passage lorsqu’elle a été interceptée par son violeur au quartier Wanindara, dans la commune de Ratoma. C’est arrivé à la maison qu’il s’est intéressé à sa fille qui saignait. Elle a dit à son papa qu’elle ne reconnaît pas le jeune mais qu’elle peut l’indexer. Sur un groupe de six jeunes, c’est ce monsieur qui a été indexé par la fille. »

Dans la même logique, l’Officier Henri Fac a indiqué que le troisième cas est celui de la cyber criminalité, atteinte à l’image et aux mœurs. « C’est un jeune homme à l’état civil Fodé Mohamed Camara qui se faisait appeler sur les réseaux sociaux, ‘’Mohamed Canadien Condé’’, ‘’Ibrahima Camara’’ et ‘’Star Boy Fodé ». Il prend contact avec les filles sur les réseaux sociaux en leur proposant le mariage. Il leur donne de l’argent et il leur demande de lui envoyer des photos intimes. Dès qu’il obtient les photos, il dit que dans leur famille, ils ont une coutume qui dit que lorsque quelqu’un doit épouser une femme, si c’est le grand frère, la femme doit entretenir des relations intimes avec son beau-frère. Il a réussi à avoir quelques filles. Ayant pris des photos avec lui, il commence les menaces. Il est non seulement le grand frère qui réside au Canada avec le nom Mohamed Canadien Condé mais aussi il est le jeune frère qui se trouve à Conakry avec les noms Ibrahima Camara et Star Boy Fodé sur les réseaux sociaux. A travers les images érotiques que nous avons trouvées dans son téléphone, nous avons compris que plusieurs femmes mariées sont déjà victimes avec le même mode opératoire », a-t-il fait savoir.

Interrogée, Aicha Camara n’a pas nié les faits, elle a indiqué qu’elle a agi par méconnaissance. « J’ai pris cet enfant à la rentrée d’une cour. Après quelques jours, j’ai constaté que je n’avais pas suffisamment de moyens pour la nourrir. C’est ainsi que je suis venue au commissariat pour faire la déclaration afin que je puisse m’en tirer d’affaires. Devant les officiers de police judiciaire, je n’arrivais pas à m’en sortir. J’ai décidé de demander l’aide d’une dame sans succès. J’ai pris l’enfant par amour, elle n’a subi aucune violence de ma part. Je reconnais avoir l’enlever », a-t-elle reconnu.

Accusé de cyber criminalité, Fodé Bangaly Camara n’a pas nié et mieux, il s’évertue à expliquer son mode opératoire : « sur Facebook, j’ai trois comptes. Le premier, c’est Mohamed Canadien Condé, Ibrahim Camara et Star Boy Fodé. Au début, j’envoyais les invitations et d’autres m’envoient aussi des invitations en me disant que je suis très beau. Parce que j’avais mis la photo d’un artiste congolais sur mon profil. C’est ainsi que l’idée m’est venue d’avoir les trois comptes pour m’amuser avec les filles. Du coup, j’en ai profité pour faire ma proposition en disant que dans notre coutume, avant le mariage, il faut d’abord avoir des relations intimes avec les petits frères. J’ai des photos de plusieurs filles, mais je n’ai eu les intimités qu’avec trois d’entre elles. »

Lire vidéo:

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...