Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Vagues de calamités naturelles à Mamou, des morts et des dégâts dans les sous préfectures

Depuis le début de cette semaine, les vagues de pluies qui se sont abattues dans la région de Mamou ont fait de victimes et des dégâts matériels importants dans les sous préfectures.
Hier mercredi, dans la sous préfecture de Kegneko, une tornade a balayé la localité. Plusieurs bâtiments ont été décoiffés dont des écoles. Interrogé, Aboubacar Camara le Maire de la commune rurale explique  » c’est pendant que nous étions au lit, qu’une forte tornade a soufflé la localité. Nous avons compté au moins 51 bâtiments qui touchés. Certains ont été décoiffés, les murs d’autres bâtiments sont tombés. Trois écoles dans le centre, la maison des jeunes et une mosquée ont été décoiffés. Un mur est tombé sur un enfant qui a eu des fractures de ses deux jambes« .
Toujours dans la même nuit, à Gongoret, la foudre a tué une femme en état de famille avancé. Amadou Djouldé Pety Diallo le maire apporte des précisions  » c’est l’imam du village de Parawol Sannarabhe qui m’a informé du drame qui s’est produit dans le village de Guillako. c’est aux environs de 22h que la foudre s’est déchargée sur Mariama Ciré Diallo qui était dehors. Elle est décédée sur les lieux. C’est après l’autorisation des autorités de Mamou que le corps a été déplacé pour l’intérieur de la maison. La victime est âgée d’une trentaine d’années et elle laisse derrière elle deux enfants« .
Dans la sous préfecture de Konkouré, c’est une nourrice qui a perdu la vie avec son bébé dans une noyade. Les corps ont été retrouvés le mardi et inhumés au bord du cours d’eau. Contacté, Thierno Souleymane Ndiaye le maire de la commune rurale de Konkouré explique les circonstances de ce drame  » Aïssatou Lamarana Diallo, la quarantaine, portait son enfant d’une année au dos. Pour quitter son village Linsandji, elle a emprunté une pirogue pour se rendre à son champ situé sur l’autre rive dans la sous préfecture de Koba relevant de Dalaba.
Car depuis l’installation du barrage hydroélectrique de Garafiri, l’eau a rempli un affluent du fleuve Konkouré. Pour traverser, les villageois utilisent désormais une pirogue. Ce jour, la pirogue s’est heurtée à un bois lors de la traversée. La pirogue se renversa et la dame s’est noyée avec son bébé attaché au dos. Malgré les efforts du piroguier, la femme a fini par perdre la vie avec son bébé. Lorsque les corps ont été retrouvés, le bébé était toujours attaché au dos de sa maman » explique t-il.  La victime laisse derrière elle neuf enfants.
Les services de la météo à l’image des autres pays doivent annoncer en cette période des grandes pluies l’arrivée des tornades. Cela pourra limiter les dégâts dans les localités.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...