Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Traque des étrangers en Guinée équatoriale : 25 Guinéens en détention à Malabo

Depuis le 20 octobre, les autorités équato-guinéennes traquent les étrangers en situation irrégulière vivant sur leur territoire. Selon nos informations, ce contrôle a permis d’interpeller plusieurs personnes dont 25 Guinéens. Ces interpellations se sont produites dans les villes de Malabo, Bata, Niefang et Ebebiyin. (Image d’archives)

Interrogé par notre rédaction, Boubacar, le président de la communauté guinéenne à Malabo précise :  » les autorités d’ici avaient envoyé des correspondances aux différents ambassades depuis 3 mois pour inviter leurs citoyens à se mettre en règle. Notre ambassadeur avait convié tous les responsables des différentes communautés à une rencontre pour échanger sur le sujet. Il avait été demandé à tous nos compatriotes en situation irrégulière d’être en règle. C’est tous les étrangers vivants Guinée équatoriale qui sont concernés par ce contrôle. Déjà, 25 de nos compatriotes sont incarcérés dont 4 pères de famille.« 

Poursuivant, notre interlocuteur est revenu sur les difficultés auxquelles sont confrontés certains de nos compatriotes dans l’obtention du titre de séjour :  » le problème se situe au niveau des documents administratifs de notre pays. Beaucoup parmi nous ne disposent pas de passeport qui se trouve être un élément constitutif pour la régularisation. Cela ne permet pas d’avoir un titre de séjour dans ce pays. Un autre aspect concerne le coût de cette régularisation qui n’est pas à la portée de tout le monde. Il faut débourser 500000 fcfa pour avoir un titre de séjour de 2 ans. 300000fcfa pour un titre d’un an. Actuellement, les autorités ne donnent pas de titre de séjour aux nouveaux demandeurs. Elles ne procèdent qu’au renouvellement.« 

En attendant, les autorités de la transition doivent de prendre à bras le corps ce problème afin d’éviter un éventuel rapatriement à ces compatriotes en détresse à Malabo et dans bien d‘autres villes de province.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...