Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens
Pub Guneenews Orange

Transports: Le ministre Félix Lamah échange avec les compagnies aériennes sur les infrastructures aéroportuaires 

Le ministre des Transports de la Guinée, Félix Lamah, a rencontré ce vendredi 7 avril 2023 les compagnies aériennes qui desservent le pays pour discuter des évolutions dans le sous-secteur aérien. Cette rencontre, qui fait suite à une précédente en début d’année, répond à la promesse du ministre de se réunir avec ces partenaires tous les trois mois.

L’objectif était d’informer les compagnies aériennes des développements dans le secteur et de discuter des problématiques liées aux infrastructures aéroportuaires et aux compagnies aériennes : «Il était important d’avoir cette rencontre pour discuter des évolutions actuelles dans le sous-secteur aérien, notamment la pose de la première pierre de la reconstruction des aérodromes à l’intérieur du pays. De plus, nous avons profité de cette occasion pour poser symboliquement la première pierre de la modernisation et de l’expansion de l’aéroport international Ahmed Sékou Touré. Nos compagnies aériennes sont des partenaires clés et il est crucial de les informer à chaque évolution et de discuter ensemble des problématiques liées aux infrastructures aéroportuaires et aux compagnies aériennes».

Le ministre a souligné l’importance de maintenir une relation solide entre les compagnies aériennes et la SOGEAC, le concessionnaire qui exploite l’aéroport international. En effet, le développement du pays dépend en grande partie de la fréquentation de compagnies de renom : « Je m’attends à ce qu’ils continuent de desservir notre pays, car une compagnie internationale qui cesse ses activités n’est pas bon pour notre pays, nos affaires, ni pour l’image même du pays. Plus notre pays est fréquenté, plus les opportunités d’affaires se multiplient. Cela signifie que socialement et économiquement, les choses vont bien. C’est pourquoi nous maintenons le contact avec nos partenaires et nous essayons de développer cette relation que nous avons avec les compagnies aériennes dans notre pays».

Le ministre a exprimé son espoir que les compagnies continueront à desservir la Guinée, car leur absence aurait des conséquences négatives sur les affaires, la SOGEAC et l’image du pays.

Le projet de modernisation et d’extension de l’aéroport international Ahmed Sékou Touré répond aux remarques des compagnies aériennes concernant l’exiguïté de l’aéroport. En effet, l’aéroport a été construit pour accueillir 500 000 passagers, mais a reçu 630 000 passagers l’année dernière. Le ministre a souligné que la Guinée avait les moyens de se doter d’infrastructures aéroportuaires dignes de ce nom : «Il convient de préciser que ces remarques ont déjà été prises en compte dans le cadre de notre projet de modernisation et d’extension de l’aéroport. Il est vrai que l’aéroport international de Conakry avait été construit pour accueillir 500 000 passagers, alors que l’année dernière nous avons enregistré 630 000 passagers, ce qui signifie que nous sommes à présent en situation d’exiguïté. Il est donc primordial de doter notre pays d’infrastructures aéroportuaires dignes de ce nom, et cela est à notre portée. Nous sommes capables de le faire, et il n’y a aucune raison pour que nous ne disposions pas des mêmes infrastructures aéroportuaires que d’autres pays. Cela permettra d’améliorer notre image et de stimuler l’activité économique et sociale de notre pays. C’est pourquoi nous nous efforçons de développer notre relation avec nos partenaires et de travailler ensemble pour réaliser ce projet ambitieux».

Par ailleurs, le ministre a annoncé que la création juridique de la compagnie aérienne nationale était en cours. Le lancement de cette compagnie est lié aux infrastructures aéroportuaires, qui doivent être en place pour permettre à la compagnie de desservir la région : « Nous sommes bien avancés dans le processus de création juridique de la compagnie aérienne. Toutefois, il est important de noter que nous réalisons ces infrastructures aéroportuaires en prélude du lancement de la compagnie nationale. En effet, nous ne pouvons pas lancer une compagnie aérienne nationale si nous n’avons pas les infrastructures nécessaires pour desservir notre région. Il était donc primordial de commencer par-là, puis de travailler sur la création de la compagnie aérienne».

En somme, la rencontre entre le ministre des Transports de la Guinée et les compagnies aériennes a permis de discuter des développements dans le secteur aérien et de renforcer la relation entre les partenaires pour le développement du trafic aérien. Le projet de modernisation et d’extension de l’aéroport international et la création de la compagnie aérienne nationale sont des étapes clés dans ce processus de développement.

Cette rencontre fait suite à celle que nous avons eue en début d’année, après ma prise de fonction. En tant que ministre des transports, c’était une promesse d’avoir une rencontre chaque trois mois avec les compagnies aériennes qui desservent notre pays.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...