Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Transfert monétaire :  à Matam et Matoto, l’opération d’ANIES se poursuit dans les points YUP

A Conakry, le transfert monétaire lancé vers les personnes vulnérables se poursuit dans les cinq communes. Si à Kaloum, Dixinn et Ratoma, les bénéficiaires se rendent aux points Express d’Ecobank, à Matam et à Matoto, les bénéficiaires doivent se rendre dans les kiosques YUP de Société Générale. Et dans ces deux communes, tout se passe bien en dehors de quelques anomalies qui sont vite corrigées par ANIES.

« Ici, les assistants communautaires appellent les bénéficiaires pour qu’ils viennent avec leurs formulaires qui contiennent leurs numéros YUP. Une fois arrivés, les opérateurs leur demandent le code secret pour pouvoir valider le paiement  », nous a expliqué Aïssatou Thiam, responsable d’accompagnement communautaire pour la commune de Matam. « Tout se passe bien. Seulement que certains bénéficiaires ont oublié leurs codes secrets. Pour ces cas, nous avons mis en place un dispositif au  niveau de l’ANIES permettant à ces personnes de faire une réclamation », a-t-elle ajouté.ù

Durant une semaine, les quelque 20 043 ménages (soit plus de 120 000 personnes) dont 5300 ménages dirigés par des femmes peuvent retirer leurs argents (250 000 francs guinéens par personne) dans les points Express d’Ecobank ou YUP de la capitale. Partout, le constat reste que les bénéficiaires sont contents et reconnaissants envers  ANIES et le Président Alpha Condé. « Je suis content à plus d’un titre parce que cette somme nous aide beaucoup, surtout en cette période de crise sanitaire. Avec cette somme, je fais face à la charge familiale. Je suis content d’ANIES. Et si ça ne tenait qu’à moi, je demanderais à ANIES de poursuivre encore ce transfert monétaire », a dit  Ibrahima N’diaye après avoir retiré ses 250 000 francs guinéens, mardi 09 mars, au carrefour Constantin.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :