Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

TPI de Dixin : Comparution des militants du RPG accusés de menaces de mort contre Mohmaed Condé de l’UFDG

Six militants du parti RPG arc-en-ciel  ont comparu ce mardi 27 septembre 2022 devant le parquet du tribunal de première instance de Dixinn. Ce sont Sana Touré, Djiba Kouyaté, Bakary Chérif, Aboubacar Traoré, Aboubacar Sidiki Camara et Mamady Kaba. Ils sont poursuivis pour avoir proféré des menaces de mort, injures et violences contre Mohamed Condé, un militant de l’Ufdg.
Lors des débats, après avoir tous nié les faits qui leur sont reprochés, l’un des prévenus nommés Sana Touré explique  les circonstances des faits.
« A chaque fois qu’il voyait des militants du RPG assis, il proférait des injures. Tout le temps, c’était pareil et les gens se sont finalement énervés contre lui. Tout le monde s’est plaint et un jour j’ai appris qu’il a été déféré à la maison centrale car un certain Bakary Cherif avait porté plainte contre lui pour des problèmes de politique qu’il créait dans son bar. Comme l’acte s’est passé devant nous, on nous a dit de venir témoigner. Après ce témoignage, il m’a remarqué. Et un jour, on s’est rencontré de passage, il m’a bousculé et m’a insulté et j’ai payé pour moi. Les autres sont venus nous séparer et m’ont même demandé de me calmer. J’ai laissé tomber. Le lendemain, il passait encore il parlait en disant que tous ces complices vont répondre. Je vais tous les embarquer. On ne savait  pas qu’il parlait de nous. Et c’est dans ça, on nous a appelé qu’il y a une plainte contre nous », a-t-il expliqué.
Le reste des prévenus se sont inscrits dans la même explication donnée par Sana Touré. Selon eux, c’est après être venus témoigner contre Mohamed Condé qu’il a eu une dent contre eux.
Le ministère public a estimé que ces six prévenus ont en quelque sorte formé un clan contre Mohamed Condé par jalousie qu’il soit dans une maison visible et exposée aux yeux de tous. Et plus, que les prévenus se sont entendus pour venir tous nié les faits.
Comme ces faits se sont déroulés en présence d’un témoin nommé Mamady Kaba, le tribunal demande sa comparution et celle du plaignant qui n’était pas présent dans la salle.
Le tribunal a renvoyé ainsi l’affaire au 04 octobre 2022 pour la suite des débats.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...