Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Tougué : le secrétaire général de l’union locale des travailleurs suspendu

C’est à la suite d’une assemblée générale extraordinaire  tenue à la maison des jeunes de Tougué ce Samedi 21 mai 2022 que la décision  de suspension du secrétaire général de l’union locale des travailleurs de Tougué  (l’ULT) a été prise par le secrétaire général de l’union régionale des travailleurs (l’URT)
Dans la décision de suspension dont votre quotidien électronique guineenews détient copie, il est précisé que le secrétaire général de l’ULT est reproché entre autres de fautes répétées de détournement, de comportement immoral et irrespectueux, refus de participer à la fête internationale des travailleurs le 14 mai 2022 et avoir empêché les autres élus de participer auxdites festivités.
Interrogé  par notre rédaction basée à Tougué, El hadj Lamine SANGARE le secrétaire général de l’URT explique : « après un constat, il s’est avéré que notre centrale ne se porte pas bien à Tougué. C’est pour cette raison que l’assemblée générale extraordinaire  s’est tenue à Tougué. Les élus syndicaux dans les corporations respectives n’étaient pas  informés de ce qui se passe par une rétention d’informations au niveau du secrétaire général de l’ULT en même temps secrétaire général du syndicat des transporteurs de Tougué.
Après toutes les explications, il s’est avéré que c’était lui le blocage. C’est un récidiviste je l’avais déjà averti. Vu son insubordination et son indiscipline, j’ai été obligé de le suspendre pour le moment en attendant de voir s’il peut se rectifier travailler avec les autres.  Car le mouvement syndical est un mouvement d’ensemble.  Et ça ne peut être la propriété de personne par ce qu’il s’agit de défendre les intérêts des uns et des autres. »
De son côté, Ckeik Oumar TOURE, le secrétaire général suspendu de l’union locale des travailleurs de Tougué soutient : « c’est suite à  une rencontre que le secrétaire général a convoqué qu’on s’est présenté à la maison des jeunes. Il nous a expliqué le but de sa présence à Tougué. C’est notre absence lors de la fête internationale des travailleurs à Labé. Il m’a donné la parole pour lui expliquer qu’est-ce qui a motivé  notre absence. C’est au moment des explications qu’il m’a repris la parole. J’ai voulu qu’il m’écoute mais il m’a dit qu’il est le supérieur et il m’a vidé de la salle. »
S’agissant de la  rétention de l’information  qu’on lui reproche, Chiek Oumar TOURE précise  : « j’ai informé à tous les généraux des autres corporations, ils m’ont dit qu’il n’ont pas les moyens pour se rendre à Labé et moi personnellemnt,  je n’ai pas les moyens.
D’habitude, c’est moi qui finançait les déplacements de l’ULT mais avec la conjoncture actuelle, je n’ai pas pu. On m’avait même demandé une cotisation de 500 mille, ensuite acheter des pagnes et payer le transport des participants mais je n’ai pas pu faire face à ça. Mais ma branche professionnelle, le syndicat des transporteurs était représenté par 4 personnes. »
Il faut noter que même si le secrétaire général de l’URT nous a déclaré avoir laissé une copie pour le « fautif » secrétaire général de l’ULT dans les mains des intérimaires. Ce dernier souligne n’avoir pas reçu l’acte de sa suspension.
En attendant, les camarades  Mamadou Saliou BALDE et Mamadou Bailo DIALLO qui étaient secrétaires administratifs occupent respectivement les fonctions  de  secrétaire général par intérim de l’ULT et secrétaire général du syndicat des transporteurs de Tougué.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :