Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Tougué : journée très mouvementée pour la Directrice préfectorale du CAF

Comme annoncé  par notre rédaction,  il y’a quelques jours, les femmes de Tougué continuent à exprimer leur mécontentement suite au  »favoritisme et à l’opacité » ayant entouré l’octroi de la  subvention accordée par le président de la transition aux groupements féminins. Ce Mercredi 24 août 2022, les femmes de la Commune urbaine  étaient dans la  rue pour exprimer leur  ras-le-bol, a constaté sur place votre quotidien électronique guineenews.org
Durant leur marche, les femmes scandaient des slogans tels que :  »CAF zéro! Directrice  CAF Zéro !  Nous voulons nos 300 millions gnf ».
Interrogé  par notre rédaction, Fatoumata  Koumabama BALDE, présidente  du groupement Alliance confie : << nous sommes sorties aujourd’hui après une concertation pour exprimer  notre mécontentement. Nous avons appris que le président de la transition a  offert de l’argent aux  groupements féminins. Mais nous n’avons aucune situation de cet argent et la Directrice du centre d’autonomisation des femmes qui a reçu l’argent ne nous a données  aucune explication. Nous sommes allées rencontrer le préfet pour qu’il prenne ses responsabilités.>>
Poursuivant son intervention, notre interlocutrice exprime d’autres  reproches à la Directrice du CAF de Tougué : << la gestion du centre d’autonomisation des femmes est opaque. Nous avons appris qu’il  y’a eu un don d’ordinateurs au CAF, il y’a  eu un don de machines à coudre mais pratiquement une partie a été revendue. Même le forage installé dans l’enceinte du  CAF, les femmes du voisinage ne peuvent pas accéder pour leur approvisionnement. Nous demandons  le départ de la Directrice du CAF.>>
Le préfet  s’est entretenu avec les femmes et les as rassurées en ces termes:  << j’ai demandé à la société  civile de s’enquérir de cette situation. La  Directrice du CAF a dit que des groupements de KONAH, de Kollet, de la Commune  ont reçu leurs subventions. Donc, la société civile va se renseigner et savoir si effectivement les groupements ont reçu leur argent. Moi, je n’ai pas été associé à la remise, ni à  Labé  ni à  Tougué. >>
S’agissant de la deuxième  revendication, le préfet  dit avoir demandé aux femmes de faire  des propositions pour le remplacement de la Directrice du CAF et celle de l’action  sociale et des personnes vulnérables de Tougué.
Il faut noter que toutes nos tentatives pour joindre la Directrice du CAF afin d’avoir sa version des faits, sont restées  vaines.
Les femmes  des groupements elles, entendent battre le pavé  dans les jours à  venir si rien n’est fait entre-temps par l’autorité préfectorale.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...