Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Tiégboro : «Sidya m’a dit…on peut tout casser aujourd’hui et reconstruire demain »

Quel rôle Tiégboro a-t-il joué dans le présumé massacre du 28 septembre ? A en croire aux explications de l’ancien secrétaire d’Etat chargé de la lutte contre la drogue, le grand banditisme et les services spéciaux, il n’a ni tué, ni ordonné de tuer. Il n’a pas non plus assisté à une quelconque violence sur une femme. En se limitant à ses explications, son rôle peut se résumer comme suit : il a dissuadé les organisateurs de la manifestation afin de renoncer à leur marche et a secouru  des leaders politiques en danger.

C’est vers 9 heures, dit-il, alors qu’il quittait son bureau au Camp Alpha Yaya pour se rendre à son domicile à Dixinn qu’il est tombé sur la foule en face de la pharmacie Manizé. Là, il a été ovationné et a alors essayé de dissuader les manifestants pour que tout le monde reste dans l’esprit de « la fête du 28 septembre » et surtout pour sauvegarder la paix. Là, il a également obtenu un compromis avec les leaders politiques qui, selon lui, devaient renoncer à la marche contre la libération de leurs partisans arrêtés. Bien avant, il avait discuté avec Sidya Touré, le leader de l’UFR : « J’ai dit à Sidya Touré [que] les communiqués (interdisant les manifestations) ont été passés et ont été compris. [Or], aujourd’hui, de Cosa à Hambdallaye, tout a été vandalisé. Le grand frère Sidya m’a dit : nous sommes dans une République, on peut tout casser aujourd’hui et reconstruire demain».

 Selon Tiégboro, il a finalement fini par se comprendre avec Sidya qui devait faire reporter la manifestation. Ce qui ne sera jamais fait… Même si lui, il a fait libérer les partisans interpellés. Du moins, c’est qu’il a dit à la barre ce  lundi 10 octobre.

 

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...