Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Thianguel Bori/ Lélouma : faute de salles de classe à N’dita, près de deux cent cinquante enfants ne vont pas à l’école 

À N’dita, un district relevant de la commune rurale de Thianguel Bori dans la préfecture de Lélouma, environ deux cent cinquante enfants en âge d’aller à l’école n’y vont pas. Et pour cause, cette localité où vivent environ deux mille six cent âmes ne possède qu’une seule école de seulement deux salles de classe, a appris Guineenews.
La situation reste préoccupante. Le président dudit district Moussa Môlo tire la sonnette d’alarme.  » Ici à N’dita, en ce qui concerne l’éducation, nous avons sérieusement des soucis. Nous n’avons qu’une seule école dans tout le district. Cette école que nous avons nous même construite n’a que deux salles de classe seulement. Actuellement, nous avons ici trois grands secteurs et la population s’élève à environ deux mille six cent. Nous avons actuellement près de deux cent cinquante enfants qui ne partent pas à l’école actuellement. Tout simplement parce que nous n’avons pas de salles de classe. Les deux salles que nous avons sont déjà occupées par deux groupes pédagogiques. Du coup, on ne peut pas effectuer de recrutement. A cause de ça, près de deux cent cinquante de nos enfants sont aujourd’hui privés d’éducation scolaire. (…) », s’alarme le président du district.
Poursuivant il expliquera que des démarches sont faites pour essayer de remédier à cette situation.  » Nous avons attiré l’attention des autorités en place pour nous aider à avoir ne serait-ce qu’une salle de classe. Mais en attendant, nous avons invité nos ressortissants de nous venir en aide. Et nous qui sommes actuellement là, on a pu trouver des briques. Nous allons profiter pour demander aussi à toutes les personnes de bonne volonté de nous aider dans ce sens. Car c’est l’avenir de nos enfants qui est menacé »,  déplore le président.
Interpellé par rapport à cette réalité, le directeur sous-préfectoral de l’éducation de Thianguel Bori, Thierno Bhoye Sow, est conscient de la situation.  » Effectivement. A N’dita il y a un besoin en salles de classe. Il y a beaucoup d’enfants qui devraient être à l’école et qui ne le sont pas. Parce que l’école de la localité n’a que deux salles de classe. On ne peut pas recruter malheureusement. Je leur avais même proposé de faire un hangar en attendant de trouver une solution au problème. Mais, il ne l’ont pas fait, » reconnaît le directeur avant de solliciter un appui pour la construction d’une nouvelle école à N’dita.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...