Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Tension à la gare de N’Zérékoré : les chauffeurs réclament le départ d’un haut responsable syndical

La gare routière centrale de N’Zérékoré a été très agitée ce samedi 18 décembre. Toutes les activités y ont été paralysées en raison de la colère des chauffeurs contre l’un des principaux responsables du bureau du syndicat. Les chauffeurs fondeurs reprochent à Mandjou Sangaré, alias ‘’Rougeaud’’ ce qu’ils appellent ses ‘’violences, son arrogance, ses violations des règlements et sa dictature ’’ contre eux dans la gestion des lignes de la gare de N’Zérékoré.

Pour en savoir davantage sur cette manifestation, Guinéenews a rencontré Sékou Camara, le porte-parole des chauffeurs. Il revient ici sur les raisons de ce débrayage des conducteurs.

« On manifeste contre notre vice-président. Il est devenu insupportable. Dans nos conventions, il est dit qu’avant de voyager, on écrit les numéros de tous les véhicules ensuite on fait l’appel. Celui qui gagne fait le départ. Mais lui quand il vient souvent, il s’impose, bloque la ligne et gare son véhicule avec force. Parce qu’il est chef. C’est pour dénoncer cette dictature que nous avons manifesté. Nous réclamons son départ du bureau du syndicat parce qu’il ne respecte pas nos propres règlements. A chaque fois qu’on se plaint auprès du président, il ne fait que nous sensibiliser pour qu’on pardonne. Désormais, nous ne voulons de lui au sein du bureau du syndicat. En plus, il a appelé les forces de sécurité contre nous. Mais celles-ci ne lui ont pas obéi », a expliqué le porte-parole des chauffeurs.

D’ores et déjà, le bureau des conducteurs demande la mise en place d’un président intérimaire en attendant les prochaines élections des responsables de l’union syndicale des transporteurs de la gare routière de N’Zérékoré.

« C’est nous qui avons voté pour lui. Mais à partir d’aujourd’hui, son mandat est terminé. Comme les élections ne sont pas arrivées, nous proposons son remplacement. Nous allons faire la transition en désignant une autre personne pour le remplacer. Après deux mois, on peut passer aux votes pour qu’on choisisse une autre personne qui pourra faire notre affaire », a annoncé Sékou Camara qui compte pas baisser les bras. Pour y arriver, il invite ses collègues à se mobiliser jusqu’à la satisfaction entière de leur revendication.

A signaler que toutes nos tentatives d’avoir Mandjou Sangaré, alias ‘’Rougeaud’’, qui est le principal mis en cause par les chauffeurs. Idem pour les autres responsables syndicaux de la gare routière de N’Zérékoré que nous tentés de joindre.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :