Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Témoignage exclusif sur la fuite d’un groupe de Guinéens et Sénégalais d’Ukraine

Un mois après le lancement de ‘’l’opération militaire spéciale’’ russe en Ukraine, plusieurs Guinéens vivant dans ce pays ont pu évacuer ce pays. Sur les 800 Guinéens, il n’y reste plus que 37 personnes, rapporte Issa Sadjo Diallo, le président des Guinéens vivant en Ukraine, joint par téléphone par Guinéenews. 

Les ressortissants de la Guinée en Ukraine sont essentiellement composés d’étudiants, de diplômés exerçant des petits métiers ou embauchés par des entreprises, des métis.

Au début de la crise en Ukraine, malgré les restrictions faites aux déplacements, ils ont été très nombreux parmi les Guinéens à vouloir quitter le pays. Ces guinéens déplacés ont, en guise d’aide d’urgence, ont reçu une enveloppe financière symbolique de 103 000 euros de la part du président de la Transition.

Comment ce montant a été partagé ?

Issa Sadjo Diallo, pdt, Ukraine, GuinéensIssa Sadjo Diallo, le président du Conseil des Guinéens en Ukraine explique :  » le montant a été envoyé à l’Ambassade de la Guinée en Allemagne. On m’a envoyé de ce montant, 20.000 euros en deux tranches. Ces 20. 000 ont été partagés pour 89 personnes. 250 euros par personne et membres de famille pour ceux qui sont dans les villes assiégées. 150 euros pour ceux qui sont dans les villes les moins menacées. Nous avons aussi donné le transport à ceux qui veulent quitter le pays. Ils ont reçu les montants sur leurs cartes de crédit. Les banques se sont organisées à payer la liquidité par zone et suivant un rendez-vous. »  

L’étrange aventure d’un groupe de Guinéens et Sénégalais qui ont pu se sauver de la ville de Kherson pour rejoindre l’Allemagne via la Pologne ?

« Deux Guinéens et trois Sénégalais se sont attachés les services d’un conducteur de taxi pour les emmener dans une autre ville. Mais ce conducteur qui ne voulait pas prendre le risque de s’aventurer dans un tel déplacement, a préféré leur revendre le véhicule à 2500 dollars. Après l’avoir acheté grâce à une assistance d’une compatriote Maciré Aribot depuis la Pologne qui les a offerts le montant, l’un d’eux a pris le véhicule et a réussi à parcourir avec tous les dangers 200 kilomètres en 12 heures de temps avant d’arriver dans la première localité. Là, ils ont revendu leur véhicule à 1500 dollars pour acheter de billets de train pour se rendre en Pologne. Arrivés dans la capitale à Varsovie où ils ont été reçus par la dame Aribot avant de mettre finalement le cap sur l’Allemagne« .

Faut-il souligner que les 37 Guinéens qui sont restés en Ukraine, le sont par contraintes familiales, apprend-on. Ils sont essentiellement concentrés dans les villes de Kiev, Odessa et Zaporijia.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :