Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Sports-Rétro :  en 2021, une année des hauts et des bas pour le sport guinéen

De la qualification du Syli football à la CAN 2022 à la qualification historique du champion de Guinée, Slac, à la Basketball Africa League en passant, entre autres, par le sacre de la Guinée au championnat d’Afrique des karatés, le sport guinéen a connu des hauts en 2021. Mais, l’année 2021, c’était aussi la crise à la Fédération Guinéenne de Football, l’élimination de l’équipe nationale des qualifications de la Coupe du monde 2022, le rétropédalage des autorités sportives de l’époque sur la participation de nos athlètes aux JO de Tokyo… Notre rétro.

Un sportif à la tête des Sports

Arrivé au pouvoir le 5 septembre 2021, le colonel Mamadi Doumbouya a décidé de confier le département en charge des Sports à un ancien boxeur. Lansana Béa Diallo devient ainsi le premier sportif à diriger ce ministère depuis l’ancien footballeur Aboubacar Titi Camara (2010-2012). Béa Diallo remplace ainsi le très politique Bantama Sow, « fils adoptif » d’Alpha Condé devenu ministre d’Etat en janvier 2021 avant de partir avec son père neuf, mois plus tard.

Le Syli qualifié à la CAN  

Treize mois après la signature de son contrat avec la Guinée, Didier Six réussissait à faire qualifier l’équipe nationale de football sénior à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Mais sans convaincre les observateurs. Il donnera raison à ses détracteurs, lorsqu’il échoua de qualifier le Syli aux barrages des éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Pire, l’équipe termina troisième de son groupe derrière le Maroc et la Guinée-Bissau. La suite, Didier Six sera remplacé par son adjoint Kaba Diawara en vue de la CAN 2022.

Pas de mondial pour le Syli féminin U20 aussi…

Le score cumulé de leur double confrontation étant de trois buts partout, c’est à la différence de buts à l’extérieur que les jeunes guinéennes ont été éliminées par les jeunes sénégalaises qui ont perdu à Conakry 3-1 après leur victoire (2-0) à Dakar. A la différence des hommes, les jeunes guinéennes ont été éliminées les armes à la main.

Le Horoya encore champion

Le 16 juin 2021, le Horoya devenait champion de Guinée pour la 19ème fois de son histoire. Les Rouge et Blanc avaient pourtant démarré la saison 2020-2021 avec cinq matchs nuls consécutifs. A l’arrivée, ce sont eux qui ont confirmé leur suprématie sur le football guinéen.

De la crise à la FEGUIFOOT au CONOR

La crise a été niée par le camp Antonio, mais elle était bien là.  Elle aura pour épilogue la mise en place d’un Comité de normalisation par la FIFA, avec à sa tête l’ancienne ministre Mariama Sy Diallo. Chargé de la gestion des affaires courantes, le CONOR a jusqu’au mois de juin 2022 pour faire élire le nouveau Comité exécutif de la FEGUIFOOT.

La magnifique progression du basketball guinéen

La Guinée est l’une des deux meilleures progressions au monde dans le monde du basket-ball. Quart de finaliste de l’Afrobasket 2021, membre du top 12 des meilleures nations africaines, ayant un club qualifié pour la Basketball Africa League (BAL) 2022… l’année 2021 a été tout simplement magnifique pour le basketball guinéen. « C’est un moment particulier pour le basket guinéen. Nous avons travaillé vraiment très dur ces dernières années.  Cette victoire et cette qualification pour la BAL viennent récompenser tous ceux qui se sont investis pour soutenir le basket en Guinée », commentait en quelque sorte l’entraineur du SLAC et Syli, Zeljko Zecevic, à la suite de la brillante qualification de S.L.A.C à la BAL. Le bémol : la résurgence du conflit entre l’équipe de Sakoba Keita et celle de Tafsir Camara qui a fait suspendre la saison 2021-2022 du championnat qui était pourtant bien partie.

Handball, une histoire de report  

Les évènements les plus attendus en Guinée, dans le handball, étaient les Coupes d’Afrique des Nations (CAN) Cadette et Junior qui devaient se tenir à Conakry. Malheureusement, les deux CAN seront reportées avant même le coup d’Etat du 5 septembre 2021.

A la CAN Dames, le pays termine à la 7ème place après une victoire sur le Nigeria. Côté gouvernance, l’année 2021 a été marquée par la réélection du Président de la Fédération Guinéenne de Handball, le général Mamadouba Paye Camara à la tête de la Zone 2.

La boxe dans l’impasse

Depuis juillet 2018, la Fédération guinéenne de boxe anglaise est suspendue par l’Association internationale de boxe amateur (AIBA). En conséquence, la discipline n’est pas autorisée à prendre part aux compétitions de l’AIBA.

A la différence de la boxe anglaise, le kick-boxing semble sur une bonne voie en Guinée. Son apôtre en Guinée, Mamadou Keita, a gagné en décembre le titre intercontinental ISKA K1 de boxe thaïlandaise.

Karaté

Toujours dans les sports de combat, la Guinée a fini sacrée championne de la Région 1 avec seize médailles d’or décrochées en juillet 2021 à Conakry. Le pays a également pris part au championnat d’Afrique et est revenu avec trois médailles dont deux bronzes et un argent.

Judo

En judo, les faits marquants de l’année 2021 restent les médailles engrangées par les judokas guinéens aux Opens de Dakar et de Yaoundé.

Tennis

En tennis, le championnat national s’est terminé sur une victoire de Mamadou Makagui à la finale. Déjà champion en 2O17, il se succède à lui-même comme champion de Guinée.

Le spectacle autour des JO

Pour les Jeux de la XXXIIè olympiade, la Guinée aura réussi à faire parler d’elle à travers son désistement… et son rétropédalage. Toute la presse mondiale en a parlé. Quand le pays s’est finalement rendu à Tokyo, son bilan a été de zéro médaille. La nageuse Mariama Lamarana est arrivée à Tokyo en retard et n’a pas pu participer à la compétition ; le nageur Mamadou Tahirou Bah a été éliminé au premier tour tout comme le judoka Mamadou Samba Bah et l’athlète Aïssata Deen Conté. Également éliminée au premier tour, la lutteuse Fatoumata Yarie Camara a eu une seconde chance grâce à la qualification de son adversaire, la Japonaise Risako Kawai, pour la finale (qui a d’ailleurs remporté l’or dans la catégorie des moins 57 kg). Repêchée pour la médaille de bronze, elle a définitivement été éliminée par la Mongole Khongorzul Boldsaikhan.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :