Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Siguiri : l’audience criminelle s’ouvre avec une trentaine de dossiers au rôle

L’audience criminelle s’est ouverte à Siguiri ce lundi 1er novembre avec une trentaine de dossiers devant le tribunal, a-t-on constaté sur place.
C’est la salle d’audience du tribunal de première instance de Siguiri qui a servi de cadre à l’ouverture de cette audience criminelle. Dans son discours de circonstance, le ministère public représenté par Moustapha Diallo, le substitut du procureur près le tribunal de première instance de Siguiri, a indiqué l’importance de la présence du public pendant l’audience criminelle.
« Ces audiences publiques ont une importance capitale pour la sécurité, pour la quiétude au sein de notre localité. Siguiri est connu comme une zone mouvementée, endogène à la commission des infractions surtout criminelles eu égard à la position géographique et la justice est là pour réprimer, pour rendre justice ou éventuellement dissuader les gens qui ont tendance à commettre des infractions. C’est pour comprendre aussi, comment les droits de l’homme sont respectés, mais dans les règles de l’art prévues par les procédures de la république », a-t-il souligné.
Pour le président du tribunal, Mandiou Keita,  c’est le droit qui sera dit au cours de cette audience.
« C’est de rassurer les accusés en premier lieu et l’auditoire, pour leur dire que c’est le droit qui sera dit et personne ne sera brimée ici », a-t-il martelé.
Pour cette première journée, des dossiers ont été touchés comme celui de la dame Mandignè Camara, poursuivie pour  »enlèvement d’enfant »,  et Moussa Traoré pour  »vol à main armée, assassinat et mort ».
Il faut noter qu’une trentaine de dossiers sont enrôlés pour cette audience criminelle qui durera une dizaine de jours.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...