Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Siège du RPG : Kiridi explique les raisons de la reconstitution des forces vives  

Lors de l’Assemblée générale hebdomadaire de l’ancien parti au pouvoir, le RPG Arc-en-ciel ce samedi 11 juin à Gbessia, l’ancien ministre Secrétaire général de la Présidence de la République, Naby Youssouf Kiridi Bangoura est largement revenu sur la rencontre du parti avec la délégation d’organisations pour la mise en place des forces vives de la nation.

D’après Kiridi Bangoura, la délégation était composée de partis politiques, d’organisations de la société civile et les syndicats. «La délégation était venue solliciter la participation du RPG Arc-en-ciel et ses alliés pour la mise en place des forces vives de la nation. Dans la charte de la transition, les forces vives de la nation sont mentionnées. Il est également mentionné dans la même charte de la transition que certaines questions liées à la Constitution ou au dialogue politique doivent être réglées entre le Conseil National du Rassemblement pour le Développement (CNRD)  et les forces vives de la nation. Vous comprendrez ainsi que pour une transition apaisée et inclusive comme nous l’avons toujours souhaité, il faudra bien mettre en place, ces forces vives de la nation (…). C’est avec nos alliés que nous allons éventuellement accepter de participer à la mise en place des forces vives de la nation », a-t- déclaré.

Quel est le but de cette organisation ?

 »Il s’agit de mettre en place une plateforme qui regroupe toutes les organisations politiques, sociales, culturelles et religieuses qui peuvent représenter directement ou indirectement une partie de notre population (…). En 2005, après les soubresauts des élections locales, les forces vives de la nation ont été créées au Palais du peuple de Conakry, le RPG en était un des principaux sinon, le principal initiateur. Ces forces vives de la nation ont permis les discussions qui ont facilité plus tard la mise en place de tous les gouvernements de consensus qui se sont succédé sous le régime du général Lansana Conté. Cela veut dire que les forces vives de la nation ne sont pas contre un groupe. C’est un cadre de rassemblement des représentants de la nation pour ensemble trouver des solutions heureuses aux problèmes qui se posent à la nation entière (…) Nous avons actuellement des camarades qui sont en détention, d’autres sont dans une procédure judiciaire, nous souhaitons leur libération. Cette préoccupation est la nôtre, elle est partagée avec nos alliés. Les forces vives aussi seront un cadre pour partager avec préoccupation… La CEDEAO a donné un délai jusqu’au 3 juillet au CNRD. Il y a deux façons de préparer ce rendez-vous. Nous Guinéens, avons essayé de se parler entre nous et de trouver nos accords ou d’attendre le dernier moment pour nous parler…», a-t-il justifié les raisons qui sous-tendent la mise en place des nouvelles forces vives de la nation.

 Lire vidéo: 

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :