Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Semaine de l’électricité : les étudiants de Sonfonia sensibilisés sur les enjeux énergétiques

La semaine de l’électricité ‘’Wonmatèfé’’, lancée par l’Electricité de Guinée (EDG), se poursuit à Conakry. Ce samedi 3 juillet, le cap a été mis sur l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, dans la commune de Ratoma.

Peu avant le démarrage du colloque, le Recteur de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia, Pr Amadou Oury Bah a rappelé que grâce à l’engagement sans faille du président de la République qui a voulu faire l’accès à l’électricité pour tous, un de ses chevaux de bataille, plusieurs barrages hydroélectriques sont réalisés et d’autres sont en cours de réalisation. 

« Aujourd’hui, tous les Guinéens s’enorgueillissent du fait que le courant électrique sera bientôt à la portée de tous citoyens et même ceux des pays voisins. Electricité en abondance, de façon régulière telle que réclamée par la population guinéenne en générale a, de toute évidence, un coût et exige à la fois une gouvernance adéquate en vue d’un développement durable du secteur », a-t-il expliqué aux étudiants massés dans l’amphithéâtre Famory Kourouma.        

A la fin du colloque, Dr Cheick N’Faly Fall Cissoko, directeur national de l’énergie qui représentait la ministre de l’Energie à cette rencontre, a laissé entendre que   les questions qui ont été posées dans la salle sont de l’actualité. « Ceux qui ont connu EDG d’avant, qu’ils viennent voir la prouesse de la société avec les moyens dont-elle dispose, ils verront réellement que le bon chemin est là », a-t-il commenté.

D’après lui, l’Etat a l’obligation de donner le courant, l’EDG aussi a l’obligation de le distribuer à la population qui a le devoir de payer sa facture afin que l’entreprise puisse survivre et que l’Etat puisse diminuer sa grande subvention.

« C’est une campagne de sensibilisation étant donné que très peu de personnes ne savent pas ce que c’est que l’électricité et comment elle parvient dans leur domicile. Cette semaine va permettre à l’EDG d’expliquer à la population, les différents processus de production, de transport, de distribution et de consommation de l’électricité. Parce que la population est souvent très mal informée », estime-t-il.

À lire aussi

Pour sa part, le Directeur Général d’EDG, Bangaly Matty, après avoir répondu aux questions des étudiants, a confié que la semaine de l’électricité rentre en droite ligne avec la stratégie globale de l’EDG qui consiste à opérer sur quatre axes principaux qui sont entre autres, la réduction de la subvention de l’Etat, la sécurisation des recettes, le renforcement des capacités et l’engagement des parties prenantes.

« Cette semaine est axée principalement sur l’engagement des parties prenantes qui veut dire en quelque sorte avoir des journées portes ouvertes avec toutes les personnes qui sont de prêt ou de loin mêlées au bon fonctionnement de notre système électrique du pays », a-t-il indiqué.

Et de poursuivre : « les étudiants représentent une très bonne couche de la jeunesse. Il faut reconnaître qu’ils sont très actifs sur les réseaux sociaux (…).  Les questions étaient dynamiques et de très bonnes qualités ».

Dans la même logique, M Matty a affirmé qu’à l’entame de la rencontre, il s’est servi d’un message qu’ils ont reçu sur la page Facebook de l’entreprise. D’après lui, le jeune homme qui a posté ce commentaire était un représentant de la plupart des gens qui avaient une certaine façon d’idée d’EDG.

« Tous les étudiants partageaient le contenu du message. En gros, le commentaire disait qu’EDG coupait le courant pendant la rupture du jeûne ainsi que lors des matchs de football. Mais après mon exposé, il y a 70% des étudiants qui n’ont pas levé la main par rapport au même sentiment. Il n’est resté que 30% d’étudiants que nous invitons au prochain exposé qui se tiendra à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry ou à travers des échanges écrits sur notre page Facebook. De 100% des étudiants, nous nous sommes retrouvés à 30%, c’est un résultat salutaire qui nous réconforte », a-t-il fait remarquer.

Très heureux de la rencontre, Marcel Gamis, étudiant en sciences économiques, a déclaré à la presse que ce colloque leur a permis d’être outillés pour sensibiliser leurs parents sur la consommation de l’électricité. « Il s’agit d’une utilisation rationnelle de l’électricité dans nos ménages », a-t-il dit.

Il faut par ailleurs rappeler que lancée le 29 juin, la semaine de l’électricité prendra fin le 8 juillet 2021.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...