Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Sékou Koundouno du Fndc -dissous – : Foninkhè Menguè et Ibrahima Diallo sont “des otages »

Les responsables du Front national pour la défense de la constitution (dissous) sont détenus à la maison centrale de Coronthie depuis le mois de juillet dernier. Fonikhé Menguè et Ibrahima Diallo ont entamé ce lundi 7 novembre une grève de la faim pour exiger la tenue de leur procès.

Joint ce mardi 08 novembre par nos confrères de Fim Fm, Sékou koundouno, responsable en charge des stratégies et planification en exil a exprimé son ras-le-bol contre le Cnrd et son gouvernement.  Il estime que l’arrestation des 2 leaders est une manière de jouer au chantage avec la coordination nationale du FNDC.

 » () depuis juillet 2022,nos leaders sont en prison sans possibilité d’avoir un procèsNos camarades Foninkhé Menguè et Ibrahima Diallo, n’ont aucune charge possible. La justice guinéenne ne peut prouver aucun élément de preuve à leur encontre.

Pour la simple raison, ce sont des militants qui agissent à visage ouvert et qui font usage de tous les moyens légaux. Je vous dis que cette justice instrumentalisée par le CNRD, ne peut en aucun cas organiser un procès. C’est pourquoi à notre niveau, nous les considérons comme les otages.

La justice étant déboussolée et nos amis sont pris comme étant des otages du côté de la maison centrale. Sans aucun procès on les maintient, une manière de jouer au chantage avec la coordination nationale du FNDC. Si un procès doit se tenir, il faudrait que la justice guinéenne puisse identifier et montrer à l’opinion nationale et internationale de démontrer qui a tué et qui a ordonnée de réquisitionner l’armée.

Foninkhé Manguè et Ibrahima Diallo sont aujourd’hui les otages de Mamadi Doumbouya qui est obnubilé par sa présence et son maintien systématique au pouvoir« , accuse Sékou Koudouno.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...