Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Santé : le ministre Péthé Diallo fait le diagnostic après l’immersion gouvernementale

Les conférences de presse sur l’immersion gouvernementale à l’intérieur se poursuivent à Conakry. Ce lundi 04 juillet 2022, le ministre de la Santé et de l’Hygiène  publique, Mamadou Péthé  Diallo était devant les médias. L’objectif était d’exposer le diagnostic sur la santé nationale. Ainsi, de la santé maternelle à celle communautaire en passant par les médicaments et la gestion des structures sanitaires, le ministre Mamadou Péthé Diallo fait savoir que les  défis sont énormes et que le domaine demande beaucoup de réformes.
Selon lui, « il y a énormément de défis à relever. Parmi eux, nous avons trouvé dans la plupart des préfectures que nous avons visitées une infrastructure de santé dans la majorité vieillissante. Je prends les quatre hôpitaux régionaux qui sont dans les capitales régionales de nos régions naturelles. Les régions de Kankan, de N’Zérékoré, de Labé et de Kindia continuent encore de fonctionner dans des structures qui datent de la période coloniale. (…) Un hôpital qui est mis en place pour servir 20 a 51 personnes est devenu étroit et manque de capacités opérationnelles pour servir une population« .
Poursuivant, le ministre de la Santé a expliqué que l’autre défi est la problématique du personnel de santé.  « Nous avons quand même des médecins, des infirmiers et des sages-femmes qui sont bien formés. Nous avons connu ces dernières années une sorte de pléthore et d’inflation des structures de formation sans que nécessairement le mécanisme de contrôle de qualité ne suive. Mais dans la majorité, nous avons le personnel qui est capable de fonctionner.
Malheureusement, la mesure d’accompagnement qui vise à créer les conditions pour que ce personnel soit affecté au niveau des structures les plus éloignées n’est pas là. Nous nous retrouvons dans une pléthore de personnel à Conakry et de manque de personnel à la périphérie. C’est un grand problème« , a-t-il expliqué.
Le ministre Péthé Diallo note également qu’il y a un manque d’infrastructures : « Certaines de nos infrastructures ne sont pas achevées. D »autres sont dans des conditions presque irréparables. Nous sommes en train de faire les organismes et nous orienter vers une correction. Nous avons identifié 15 structures qui ont déjà été achevées à près de 80%. Nous avons mis l’accent sur ça et nous allons les finir, les équiper et les mettre à la disposition de notre population et y inclus l’hôpital national Donka ».
Il a ensuite annoncé que la construction de quatre nouveaux hôpitaux régionaux sont en cours. Et que ces derniers auront pour vocation d’être au même titre que les CHU de Donka et d’Ignace Deen et  fonctionneront avec un plateau de service moderne. Ces hôpitaux régionaux serviront également  de lieux de formation et d’encadrement des étudiants en cycle de formation et des médecins en cycle de spécialisation.
Le ministre Péthé Diallo a aussi annoncé la fermeture des « cliniques privées illégales et sauvages » pour construire  des centres de santé pour les populations.
Enfin, le ministre Péthé a évoqué  la problématique de la gestion des médicaments en Guinée. A cet effet, il dira que la Guinée possède les médicaments les plus chers en Afrique de l’Ouest. « Pour le même produit, nous payons trois fois de plus que certains pays africains. Nous avons décidé de nous attaquer à cette question en rationalisant l’importation pour contrôler les médicaments et en créant les conditions pour que les pharmaciens et les grossistes puissent travailler dans de bonnes conditions pour importer des médicaments », a promis Mamadou Pethé Diallo.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...