Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Santé familiale et reproductive : la Guinée lance la 8ème édition de la campagne nationale d’informations et d’offre gratuite de services de planification familiale

Instituée depuis 2013 avec une suspension en 2019 et en 2020, du fait de la pandémie à Coronavirus, les autorités sanitaires de la Guinée ont lancé la 8ème édition de la CPF. Ce lundi 31octobre 2022, c’est le conseiller national du ministère de la santé Dr Bachir Kanté, qui a lancé cette activité en compagnie de ses partenaires techniques et financiers dont l’UNFPA et le projet SWEDD. Ladite campagne va s’étendre sur 5 jours à travers 413 centres de santé et les CNC de Conakry.
Selon Dr Djènè Fadima Kaba, directrice nationale de la santé familiale et de la nutrition, depuis 2013, cette campagne est devenue pour le ministère de la santé à travers sa direction, « l’opportunité d’améliorer la prévalence contraceptive dans notre pays, à travers une offre gratuite de services de planification familiale à l’échelle nationale. Dans le but de sensibiliser les hommes, femmes et filles à l’utilisation de la planification familiale« .
Poursuivant, elle indique que cette campagne permet également, « d’éviter environ 32% des décès maternels et près de 10% des décès des enfants. Mais aussi, contribuer de façon significative à reduire la pauvreté et la faim, en renforçant l’autonomisation des femmes et améliorant l’éducation pour tous ».
C’est pourquoi, dans son discours, la représentante de l’UNFPA, madame Olga Sankara, a indiqué qu’en investissant aujourd’hui dans la planification familiale, on investit dans un lendemain meilleur.
Tout en remettant en cause le temps pris pour cette campagne, Mme Olga plaide en faveur de la gratuité effective des prestations de services de planifications familiales, conformement à l’engagement de la Guinée envers l’initiative FP2030. Celle-ci stipulant de, « rendre gratuits les services de planifications familiales dans toutes les formations sanitaires publiques du pays d’ici 2024 ».
Par ailleurs, elle assure de la disponibilité de son institution à rendre effectif cet engagement. Elle a laissé entendre à travers son discours que, « l’UNFPA s’engage également pour un budget moyen annuel de 3 000 000 USD dont environ 2 000 000 pour les produits contraceptifs ».
Avant de déclarer l’édition lancé, Dr Bachir kanté, conseiller principal du ministre de la Santé, a lancé une invite, »pour que cette campagne se passe bien, je fais le plaidoyer qu’on ait une remontée de données au niveau du ministère de la santé. Et ces données, nous ferons appuyer le développement des arguments factuelles pour appuyer ce qui a été dit ici et qu’on puisse aboutir à une gratuité sur la planification familiale. Et j’invite vivement les hommes à se mettre à l’école de la planification familiale », a-t-il lancé.
A rappeler qu’au compte de la campagne de 2021, 410 000 filles et femmes utilisaient une méthode moderne de planification familiale. Ce qui a permis selon les autorités sanitaires, d’éviter 130,000 grossesses non désirées, 47,000 avortements non sécurisés, et 560 décès maternels.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...