Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Route de Donka : satisfait du niveau des travaux, le ministre Naïté ordonne l’ouverture d’une voie

Le ministre des Travaux publics, Moustapha Naïté, s’est rendu vendredi sur la route Pont 8 novembre – Bellevue. Une manière pour lui de constater le niveau d’évolution des travaux. D’abord, le ministre a rappelé que les travaux devraient durer huit mois, à partir du 1er octobre 2019. Mais de nombreux facteurs, notamment la pandémie de Covid-19, ont bouleversé le calendrier. Et quelques mois après, les autorités ont interpellé l’entreprise CBITEC afin de revoir le calendrier pour accélérer la cadence.

Pour faciliter la circulation, le ministre des Travaux publics a ordonné à la police routière d’ouvrir la voie droite de Donka à Bellevue : « Nous travaillons sur un calendrier plus soutenu pour prendre en compte des recommandations du chef de l’Etat, Pr Alpha Condé pour que les travaux se passent de jour comme de nuit. Et c’est ce calendrier qui a été adopté par les différents acteurs. Ce qui explique dès aujourd’hui la libération d’une voie de l’hôpital Donka jusqu’à la Bellevue. Sachant bien que le travail n’est pas encore fini, c’est une ouverture provisoire d’une des voies qui a déjà eu à recevoir les trois premières couches : l’assise, la couche de fondation et la couche de base, pendant que la seconde voie est en exécution maintenant. Une fois cette voie aussi achevée, les deux voies recevront en même temps la dernière couche de bitume. »

Lors de cette visite de terrain, le ministre a constaté avec amertume, l’agression des caniveaux alors que les travaux ne sont même pas terminés. De nombreux riverains ont perforé ces caniveaux pour évacuer des eaux usées de chez eux, d’autres ont orienté leurs douches vers ces caniveaux. Par endroits, ces lieux ont été transformés en dépotoir d’ordures, ce qui fait que les caniveaux, dont les travaux sont en cours, sont bouchés.

 « Nous avons déjà saisi la mairie à cet effet et le gouvernorat aussi sera saisi pour que des mesures appropriées soient prises non seulement pour sensibiliser, mais aussi, quand il est nécessaire, d’appliquer la loi pour que les uns et les autres arrêtent d’agresser les routes auxquelles nous mettons beaucoup d’argent », a fait savoir le ministre Moustapha Naité.

Le chef du quartier Landréah et coordinateur des 22 chefs de quartier de Dixinn, Abdoulaye Camara, a aussi déploré l’attitude de ses concitoyens : « Ce qu’on a vu aujourd’hui, franchement c’est déplorable. Nous passerons à tout prix pour sensibiliser les populations pour leur dire réellement ce qu’elles doivent faire pour protéger la route. »

Moustapha Naité a aussi ordonné la reprise de toutes les emprises de la route qui sont déjà occupées par des riverains.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...