Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Route Coyah-Kouroussa : comment préserver cet acquis et en faire un endroit sûr pour la circulation

 

Pour le voyageur ordinaire simplement désireux de se délecter du spectacle qu’offre le magnifique paysage que cette route, encore en chantier, peut lui offrir, il n’y a aucun risque qu’il soit déçu. Il sera amplement comblé par le charme envoûtant que la nature va lui servir à satiété. Tout le monde en convient : cette route fascine et rend admiratif. Elle fait découvrir à celui qui l’emprunte, une nature belle et généreuse, un décor luxuriant et varié. Mais, ce côté idyllique des choses est souvent trompeur. L’enchantement qu’il suscite peut donner à croire qu’il est vierge de tout danger, ce qui est loin d’être le cas. Il est plutôt porteur de risques quand le conducteur tombe sous son charme et que la contemplation qui s’ensuit le pousse à la distraction, à la rêverie, donc à la perte de concentration. Sa capacité à anticiper s’en ressent alors bien vite et dès lors, le risque d’accident est là.

Mais au-delà de cet aspect purement théorique pour lequel on ne dispose pas d’indicateurs vérifiables pour son évaluation, il existe d’autres facteurs plus concrets sur lesquels nous allons nous focaliser. L’objectif étant d’alerter les utilisateurs de cette route sur les dangers qui vont les guetter, aussitôt les travaux de construction achevés.

Parmi ces dangers, il y a les infractions que la gendarmerie routière relève depuis plus d’une décennie, comme étant les principales causes d’accidents en rase campagne, surtout sur cette artère. On cite l’excès de vitesse, la circulation à gauche et le défaut de visite technique qui ont continué d’être mentionnées jusqu’en 2021. Peut-on imaginer que par miracle, ces infractions disparaissent d’un coup dans les mois à venir, dès la fin des travaux de construction de la route ? Pas très sûr, avouons-le.

Il nous revient de rappeler le paradoxe que nous évoquons souvent : quand une route est mauvaise, le conducteur fulmine et l’emprunte à allure réduite, pour ne pas abîmer son véhicule. Mais, il suffit que la même route soit réparée et bonjour l’excès de vitesse ! L’on assiste alors au réveil des vieux démons chez bon nombre de conducteurs qui se relâchent et font fi de toute prudence.

Cette route, pour le peu qu’il nous a été donné de voir, est de type moderne, agréable d’accès. Bien entendu, nous nous garderons d’anticiper les appréciations, l’ouvrage étant encore en construction. Nous soulignerons cependant que ses bâtisseurs ont fait l’effort d’éliminer l’essentiel des points critiques qui rendaient sa fréquentation assez risquée. C’est ainsi qu’entre autres, les virages serrés, les fortes déclivités, les ouvrages étroits et périlleux, ont été éliminés au profit d’un tracé plus rectiligne. Dans cette lancée, il a été également décidé de contourner certaines agglomérations et infrastructures de grande envergure. Toutes ces opérations auront le mérite de réduire la longueur de l’ancien tracé, donc de rendre la nouvelle route plus économique et plus sûre. Aujourd’hui, les travaux sont intensifiés. Le bitumage est effectif sur une grande portion de la route ainsi que la réalisation des ouvrages (dalots et ponts).

Quel plaisir les usagers vont avoir à y rouler très bientôt ! Mais, un bémol quand même : chacun doit faire preuve de prudence pendant le roulage. Car, malgré la signalisation qui sera implantée, il y aura d’énormes risques d’accidents sur le chemin. Nous ne voulons pas paraître sceptique et prédire des malheurs, mais nous restons dans l’esprit de la prévention et de l’alerte. Une telle route va être dangereuse, surtout quand la saison des pluies va s’installer. C’est là que nous allons rappeler les trois infractions relevées par la gendarmerie routière comme principales causes d’accident. Elles risquent de ne pas faire bon ménage avec la pluie qui réduit la visibilité et rend la chaussée glissante. A tous ceux qui vont fréquenter cette route d’en tenir toujours compte.  C’est la condition pour qu’ils fassent un bon voyage. Ce que nous leur souhaitons vivement.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :