Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Revue de presse : l’installation du CNT, la mise en place de la CRIEF…

Du quotidien Horoya aux hebdomadaires Le Lynx, La Lance et Le Populaire, les journaux nationaux ont presque tous traité de l’installation du Conseil National de la Transition. A côté, bien évidemment, d’autres sujets. La revue !

« Les CNTêtards s’installent », place Le Lynx à sa petite Une. Le satirique qui a « souffert » ses 30 bougies le 7 février, écrit : « les 81 membres qui ont été installés devront voter les lois, élaborer une nouvelle Constitution, suivre la mise en œuvre de la feuille de route de la transition, contribuer à la défense à la promotion de la cohésion nationale ». A l’occasion de la cérémonie d’installation, Dansa Kourouma a voulu rassurer, selon Le Lynx. « Dans un très  long discours, Dansa Kourouma, président du CNT a exprimé sa volonté et celle des conseillers de travailleurs exclusivement dans l’intérêt des populations… Dansa n’a pas manqué de dénoncer les maux qui gangrènent le pays depuis l’indépendance. Il a particulièrement mis un accent sur la gouvernance du prési Alpha Grimpeur ces dix dernières années […] ‘’ Au cours de la décennie 2011-2022, les guinéens ont vécu des épisodes douloureux parce que des milliers de personnes ont perdu la vie, d’autres leurs libertés, d’autres encore des biens, assistant impuissamment à leur destruction », écrit le satirique.

« Dansa explose l’applaudimètre , barre à sa Une Le Populaire qui croit que le discours de président du Parlement d’exception a plu. Publiant un extrait du discours du président du Conseil National de la Transition, Le Populaire cite : « Nous dévons écrire une constitution qui ne sera pas facilement modifiable ».

« Des bus pour les conseillers de la Transition/ Un geste du colonel Mamadi Doumbouya hautement magnifié », titre à sa Une le quotidien Horoya du 9 février. Le quotidien national écrit : « quelques jours après leur prise de fonctions, les conseillers nationaux du conseil national de la transition (CNT), viennent de bénéficier de trois bus de transport de la part du président de la république, le colonel Mamadi Doumbouya ».  Toujours sur l’installation du CNT, Horoya écrit, en titrant « Transition et Devoir de Mémoire », que la Guinée a vécu le samedi 5 février 2022 l’installation de sa 4ème législature transitionnelle depuis son indépendance le 2 octobre 1958. « L’histoire de la Guinée est riche et variée, mais, elle s’articule, notamment sur le plan politique, par la mise en place, à partir du 2 janvier 1956, d’une assemblée territoriale dirigée par M Saifoulaye Diallo sous la coupole de la France métropolitaine. Cette Assemblée territoriale se transformera, après l’indépendance de la Guinée en 1958, en Assemblée nationale… », écrit Horoya qui rappelle la Constitution élaborée en 1990 par le Conseil Transitoire de Redressement (CTRN) et celle du 7 mai 2010.

« Le chemin de la présidence est parsemé d’embuches », titre La Lance qui écrit qu’avec la publication des résultats d’audit et la mise en place de la CRIEF, certains acteurs politiques semblent se retrouver dans le viseur des nouvelles autorités. Ce qui fait réagir au sein des états-majors des partis politiques.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...