Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Revue de presse : dans les hebdos, la guerre de succession chez les Fulbhè et Haali-Pular, le procès 28 septembre

Cette semaine, les principaux hebdomadaires du pays ont écrit sur la guerre de succession à la tête des Fulbhé et Haali-Pular en Guinée et la suite du procès sur le massacre du 28 septembre.

« Guinée : Coordination des Foulbhè et Haali-Pular de Guinée/ La guerre de succession », titre La Lance à sa Une avec  une image d’El Hadj Alsény Barry et El Hadj Ibrahima Diallo. Le journal écrit qu’El Hadj Alsény Dalaba Barry du Diwal de Timbo s’est fait porter le 2 avril à la tête de la CNFHPG, les textes étant mis de côté. Le vice-président El Hadj Ibrahima Diallo Onathol (Diwal de Labé), fort des textes, en riposte, a convoqué une réunion, le 4 avril au siège de la CNFHPG, à Boussoura. El Hadj Alsény Barry a fait cadenasser le siège. Le journal relate que sur les lieux, la tension était palpable entre les jeunes des deux camps. « Deux pick-up de police ont débarqué pour parer au pire entre les camps. Finalement, El Hadj Ibrahima Diallo n’a pu accéder qu’à la cour… Et le siège ne rouvrira que sur ordre des sages.

« Fulbè Hal-poular/Polémique autour du choix du chef de la coordination », titre pour sa part L’Indépendant du 6 avril. « Reçu ce mardi 4 avril 2023 par la famille de feu Elhadj Ibrahima Maci Bah donateur du siège (sis à Boussoura, commune de Ratoma), le vice-président de la coordination, El Hadj Ibrahima Diallo ‘’Onathole ‘’, a réitéré son exigence de remplacer feu Elhadj Ousmane Baldé « Sans Loi », en dépit de l’intervention d’El Hadj Bano Barry, venu à la rescousse pour dissuader les frondeurs… », a écrit le journal.

« Fall parle, sans faux-fuyant ! », barre Le Lynx à sa Une. Le satirique retient que le passage de l’ancien Premier ministre et ancien ministre des Affaires étrangères a davantage enfoncé Marcel Guilavogui, jeté le doute sur les déclarations de Moussa Tiégboro-bara et confirmé les dires de Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba. « A l’écouter à la barre, on le croirait parcourir son livre (Guinée : l’aurore d’une démocratie. Des tragiques évènements du 28 septembre 2009 à l’élection présidentielle de 2010, paru en 2013 chez L’Harmattan) dont certains passages abordent les tristes évènements du 28 septembre 2009 », écrit Le Lynx.

« Mission impossible pour les avocats du capitaine Moussa Dadis Camara ? », s’interroge L’Indépendant qui écrit que « les avocats du capitaine Moussa Dadis Camara continuaient ce lundi 3 avril 2023 à poser des questions liées à une thèse de « complot » difficile à prouver, se heurtant toujours aux réponses précises de l’ex premier ministre guinéen François Louceny Fall.

« L’autre leçon du procès du 28 septembre 2009… », titre pour sa part Le Démocrate à sa petite Une. Le journal note que le procès, très scruté aussi bien en Guinée qu’à l’extérieur, le procès du massacre du 28 septembre aura révélé des choses insoupçonnées du grand public. « Face à des juges stoïques, ne tolérant aucun écart de la part des intervenants, nombreux sont ceux qui ont surtout salué la qualité des réponses et de l’attitude des ex ministres Amadou Oury Bah dit ‘’ Bah Oury ‘’ et François Lounceny Fall », note Le Démocrate.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...