Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Retard dans la mise en place du CNT : Dr Faya remonte les bretelles à la classe politique 

« La question de la mise en place du CNT a été évoquée et la réponse que nous avons donnée, c’est que le tri continue au niveau du ministère de l’Administrateur du Territoire et de la Décentralisation. Il n’y a pas eu de délai qui a été proposé, en tout cas, la décantation est en train de se faire au niveau du MATD. 

Écoutez, si on parle de décantation, c’est parce que nous (politiques, ndlr) avons envoyé un problème au MATD. Que cela rassure ou que cela ne rassure pas, c’est qu’on a pas très bien fait nos devoirs.» 

Le président du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Millimouno a pris part ce samedi 15 janvier 2022 à la rencontre du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) au palais Mohammed V, à Kaloum.

Interrogé sur le retard accusé dans la mise en place du Conseil National de la Transition (CNT), le leader du BL s’est vertement pris aux politiques qu’il accuse ‘’d’avoir envoyé des problèmes’’ au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation. Lisez !

« La rencontre a été d’abord une rencontre de présentation de vœux de la classe politique au président de la République. Ensuite, une occasion pour la classe politique, les sages des différentes coordinations régionales ainsi que les religieux d’exprimer leurs points de vue sur l’évolution de la période transitoire. C’est de cela qu’il a été question. La question de la mise en place du CNT a été évoquée et la réponse que nous avons donnée, c’est que le tri continue au niveau du ministère de l’Administrateur du Territoire et de la Décentralisation. Il n’y a pas eu de délai qui a été proposé, en tout cas, la décantation est en train de se faire au niveau du MATD. 

Écoutez, si on parle de décantation, c’est parce que nous (politiques, ndlr) avons envoyé un problème au MATD. Il faut qu’on ait le courage de le reconnaître. Je crois qu’on ne serait pas en train de parler de décantation aujourd’hui si chaque entité devant être représentée au CNT avait envoyé exactement le nombre qui lui a été demandé. Les partis, on avait demandé qu’on envoie 15 représentants, il y a 130 dossiers de partis politiques là-bas. Donc que cela rassure ou que cela ne rassure pas, c’est qu’on a pas très bien fait nos devoirs« .

 

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :