Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Remaniement ministériel :  des citoyens donnent leurs avis sur la confirmation de Bernard Gomou au poste de Premier ministre

Le remaniement partiel du gouvernement de la transition guinéenne est à la Une de l’actualité nationale. A peine confirmé comme Premier ministre, chef du gouvernement, des citoyens expriment leur attente de l’ancien ministre du Commerce, de l’Industrie et des Petites Moyennes Entreprises Bernard Gomou.
Jusque-là Premier ministre par intérim de la transition, Bernard Gomou à été confirmé par le Président de la Transition, Colonel Mamadi Doumbouya. Une confirmation qui, selon certains citoyens, est « le bon choix » pour conduire le gouvernement de la transition: « je pense que c’est un bon choix qu’a fait colonel Mamadi Doumbouya parce que quand on regarde les parcours de Bernard Gomou, on constate que c’est quelqu’un qui a de l’expérience. Je pense que le président a bien fait de le nommer Premier ministre. Car, il a fait ses preuves ici et ailleurs. On voit que c’est un monsieur qui peut aider notre pays qui a tant souffert », se réjouit Francis Mamy.
Interrogé par notre rédaction, ce citoyens rencontré à Kipé espère que le tout nouveau Premier ministre peut relancer le dialogue politique. « Bernard est un homme d’État. Je pense qu’il va relancer le dialogue entre l’opposition et le CNRD pour que l’accalmie revient en Guinée« , espère-t-il.
Cependant, d’autres citoyens estiment qu’il est très tôt de se rejouir de la capacité du désormais ancien ministre du Commerce. C’est le cas de Alpha Oumar Diallo rencontré à Nongo: « Je pense que le nouveau premier ministre n’est pas différent de celui qui est parti parce qu’ils étaient dans la même équipe. Donc si tu vois que l’autre est parti, c’est parce qu’il n’avait pas la main libre. Et si le CNRD ne laisse pas la main libre à M. Bernard Gomou, il ira comme son prédécesseur. Ça doit être une leçon pour le CNRD et la junte« , déclare -t-il.
Sur ses attentes, cet habitant de Nongo souhaite aussi le dialogue inclusif entre les acteurs de la vie socio-politique du pays. « C’est ce qui s’est passé avec Mohamed Béavogui doit inspiré la junte parce que si vous nommez un Premier ministre et vous dites que vous allez gérer son poste, ça peut pas marcher. Donc j’espère que celui-ci aura la main libre. Et je souhaite qu’il va appeler les acteurs politiques autour de la table pour discuter comment les choses vont marcher »,  a dit Alpha Oumar
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...