Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Réformes éducatives : les ministres en charge du secteur optent pour une Synergie d’action 

A l’occasion du débat sur le système éducatif guinéen, initié par le conseil présidé par le Conseil national de la Transition (CNT), les trois ministres se sont exprimés sur des actions à mettre en oeuvre pour booster l’éducation. Selon Dr Diaka Sidibé, le président de la transition leur a donné « des instructions fermes en faveur d’une synergie d’action entre les trois départs en charge du système éducatif« .
Pour s’inscrire donc dans la logique du chef de l’Etat, soutient-elle, un comité interministériel avec une équipe technique a été mis en place. Afin de créer une synergie d’actions pour des actions urgentes pour cette année et l’année prochaine. De ces concertations, quatre points de réformes urgentes ont été discutés et débattus. Qui sont, « la réforme portant, sur la formation et le perfectionnement du personnel enseignant où, les trois départements se sont convenus à ce que les institutions d’enseignement et de formation des formateurs des ENI, de l’ISSEG harmonisent leurs points de vue. Afin que les étudiants […] dans nos institutions d’enseignement supérieur, soient mis à contribution afin de former la majorité des acteurs clefs du système éducatif. Donc, il convient de mettre l’accent sur cette réforme qui permettra de mettre en place une politique de recrutement du capital humain dans le domaine de l’éducation. Qui sera bien-sûr adossé aux réformes structurelles de formation et de perfectionnement. 
En ce qui concerne la réforme portant sur le recrutement post baccalauréat et les passerelles, les trois départements également sont convenus à ce qu’il puisse avoir,une définition claire des profils au niveau du secondaire pour leur absorption soit à l’enseignement technique ou supérieur.
Au niveau de la réforme des programmes d’enseignement et de formation, qui nous permettrait d’actualiser tous les contenus de formation et de surtout les […] à la formation et les besoins du marché de l’emploi. Les initiatives sont déjà en cours dans nos différents départements.
Enfin, en ce qui concerne, le Conseil supérieur de l’éducation qui sera consultatif. Sa mise en place permettra d’assurer la remontée des informations au sujet des besoins des établissements vers le ministère, de conseillers des départements sur les politiques éducatives et des réformes à mener et de servir d’interface de dialogue entre toutes les parties prenantes du système éducatif en Guinée« , à expliqué Dr Diaka Sidibé.
Cependant, une des matérialisation de cette synergie d’actions selon Dr Diaka est la signature d’un arrêté conjoint entre le ministre de l’Enseignement Technique, et la ministre de l’Enseignement supérieur.
Cet arrêté porte sur la mise en place des passerelles, « qui pourront aujourd’hui permettre à un jeune qui s’est formé à l’enseignement technique, de venir après le concours de sortie s’inscrire dans une formation correspondante à l’enseignement supérieur. Également, permettre à un jeune universitaire diplômé ou non d’aller apprendre un métier à l’enseignement technique. Une belle passerelle aujourd’hui pour la qualification de nos jeunes dans les différents secteurs », a-t-elle rassurée.
Par ailleurs, dans le cadre de l’atteinte des objectifs issus de cette synergie, Dr Diaka a saisi l’occasion pour faire un plaidoyer au CNT. « Chers honorables conseillers, nous avons plusieurs objectifs. Pour les atteindre, nous aurons besoin de plaidoyer et cette tribune est encore mieux placée pour le lancer. Pour que nous ministres en charge de l’éducation et de la formation, puissions atteindre ces objectifs tant attendu du peuple de Guinée.  (…) Mais aussi, nous assister dans la mobilisation des financements extérieurs avec les partenaires techniques et financiers« , a lancé la ministre de l’Enseignement. Supérieur, de la Recherche et de l’innovation.
vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...