Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Quel futur pour Doumbouya ?

Natif de Conakry, le basketteur franco-guinéen a connu des fortunes diverses pour sa deuxième saison pleine en NBA, dans la plus grande ligue de basketball au monde. Avec un rôle réduit drastiquement par rapport à sa première saison du côté de Détroit, Sekou a connu de longues minutes sur le banc et n’a pas toujours convaincu lors de ses entrées en jeu lors de la dernière saison. Loin des standards affichés et promis avec sa première saison de rookie où il avait, par instants, affolé les compteurs !

À quelques semaines de la reprise en NBA, qu’attendre pour Doumbouya ? Éléments de réponses.

La constance est la clé

Tout le monde le sait : aux États-Unis, tout peut arriver. À toutes les échelles. Il est très aisé d’arriver sur le devant de la scène, mais également très facile de disparaître du champ de vision de tous les observateurs et de partir dans une sorte de descente aux enfers. Doumbouya pourrait bien connaître une nouvelle bonne saison ou partir dans l’oubli comme ce fut le cas de nombreux anciens joueurs dans le passé. Il ne serait pas le dernier.

Rien n’égale les USA et ses différents domaines à ce sujet. Il suffit de regarder l’histoire de l’ancien président Donald Trump. Reconnu comme l’un des meilleurs entrepreneurs de son pays, il a tout perdu avec son empire de casinos. C’est la même chose pour de nombreux et talentueux sportifs. Aussi doués qu’ils puissent être, sans le travail et l’engagement, les surprises sont toujours nombreuses.

En dents de scie

Difficile de ne pas rebondir sur une telle analogie lorsque l’on se penche sur la dernière saison de l’ailier, tout juste âgé de 20 ans. S’est-il complètement reposé sur ses lauriers après une première saison convaincante ? Difficile de donner tort à ce sujet aux spécialistes qui l’ont conclu de cette manière.

Plus mauvaise équipe de la conférence la saison passée, Détroit s’est rapidement remis au travail et il semble avoir été de même pour le joueur de l’équipe de France, non sélectionné pour les Jeux Olympiques de Tokyo où « les Bleus » ont conquis une superbe médaille d’argent.

En conférence de presse avant le départ en vacances des joueurs, l’entraîneur Dwayne Casey (ancien coach des Raptors) s’est montré dithyrambique autour du travail et des ambitions montrées par son jeune joueur. Une remise en question et un travail de fond pour exploser à nouveau la saison prochaine ? C’est tout ce que l’on espère pour le joueur dépassant le double mètre sous la toise.  

Détroit a des ambitions

Toujours est-il que Détroit ne compte pas rester dans les méandres du fond du classement et que les différents décisionnaires comptent bien redonner les titres de noblesse connus dans le passé. Sekou Doumbouya aurait toutes les raisons de s’accrocher au wagon et de faire partie intégrante de cette restructuration, en quête d’une meilleure position et d’une hype autour de sa franchise.

Légende : La NBA est un monde cruel

Suite aux classiques transferts et échanges de la période estivale, Détroit s’est restructuré et les Pistons devraient avoir cette saison, une bien meilleure allure que la saison passée. Doumbouya sera accompagné de joueurs d’expérience comme Kelly Olynyk, mais surtout de Killian Hayes, le numéro 7 de l’avant-dernier draft NBA. Aux côtés de son compatriote et de son ami dans lequel les Pistons placent tous autant d’espoir que dans Sekou, ce dernier pourrait retrouver un nouvel élan, à l’instar de celui recherché par son équipe.

À noter également l’arrivée de Cade Cunningham en provenance de l’université d’Oklahoma, choisi en première position à la Draft par la franchise. L’histoire est en marche et pleine de jeunesse ? Sekou se doit d’y prendre part.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...