Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Qualif PME : Le programme de labélisation des PME lancé à Conakry

Le 2 février 2024, le programme de labellisation des petites et moyennes entreprises (PME) dénommé « Qualif PME » a été officiellement lancé à Conakry. Ce projet ambitieux vise à renforcer la structuration et la compétitivité des PME guinéennes, leur ouvrant ainsi de nouvelles opportunités sur le marché local et international.

Alhassane Bah, associé gérant du Cabinet FIDUXIS, a eu l’honneur de conduire la mission de mise en place de ce programme, financé par la Banque mondiale à travers le projet PRECOP. Il explique que l’objectif principal est de permettre aux PME de gagner en structuration et en compétitivité, afin d’accéder plus facilement aux marchés des grands donneurs d’ordre, notamment dans les secteurs minier et industriel, et de bénéficier de financements auprès des institutions financières.

Kadiatou Touré, gérante de DKatour BTP Sarl, témoigne de l’impact positif de ce programme sur les entrepreneurs. Elle souligne que le processus de labellisation, bien que demandant en termes de documentation et de conformité administrative, ouvre de nombreuses portes aux entreprises labellisées. Selon elle, « en tant qu’entrepreneure, ce programme ouvre des portes. Parce que, imaginez, sur 100 entreprises, on a été 7 à être labellisées […]. Il y a beaucoup d’entreprises mais la structuration manque. »

Saifoulaye Baldé, Directeur exécutif de la bourse des sous-traitance et des partenariats, explique que la labellisation garantit aux entreprises une conformité administrative, sociale, économique, et des capacités solides pour mener à bien des projets et accéder aux financements : « Aujourd’hui, nous lançons le programme national de labellisation dénommé « Qualif PME« . Ce programme vise à permettre aux entreprises, qu’elles soient minières, industrielles ou financières, d’obtenir le label. Le but de la labellisation est de garantir que les entreprises sortant de ce programme respectent un niveau minimal en termes d’administration, de conformité sociale et économique, ainsi que de capacité à mener à bien des projets et à accéder au financement. »

Il souligne également l’appui de la Banque mondiale à travers le programme PRECOP, qui a permis d’établir 83 critères rigoureux de labellisation : « Il s’agit d’un programme mis en place avec le soutien de la Banque mondiale via le programme PRECOP, hébergé au ministère de l’Industrie et des PME, qui a permis d’établir 83 critères de labellisation. Obtenir ce label permet aux entreprises de démontrer qu’elles sont prêtes à accéder aux financements et aux marchés. Pour les entreprises qui ne sont pas labellisées ou labélisables, nous leur permettrons de mettre en place un plan de communication pour améliorer leurs capacités ».

Le Directeur exécutif de la BSTP déclare que l’initiative de ce programme vient d’un constat : « La mise en place de ce programme découle du constat que les entreprises guinéennes n’étaient pas suffisamment formalisées ni structurées. Nous avons mené une étude pendant près de 6 mois avec toutes les parties prenantes : les banques, les acteurs miniers, les industriels, afin de comprendre leurs besoins. »

Pour être labélisées, dit-il, les  PME doivent respecter certains critères : « Pour les PME qui souhaitent être labellisées, il est essentiel de respecter un ensemble minimum de critères. C’est pourquoi nous avons lancé ce programme dans le but de qualifier les PME afin qu’elles puissent accéder à davantage de marchés et d’opportunités. Il s’agit d’une phase test, à laquelle ont participé 100 entreprises, dont seulement 7 étaient éligibles pour le label. »

Mme Sangaré Fanta Bérété, Directrice nationale des PME et du contenu local au ministère du Commerce, de l’Industrie et des PME, souligne l’importance de ce programme dans la promotion du contenu local et le renforcement de la compétitivité des PME guinéennes. Elle assure le soutien du gouvernement guinéen à cette initiative, affirmant que « ce programme permet de qualifier les capacités managériales, techniques et financières des PME, et cela intervient à point nommé car il vient appuyer les efforts inlassables du gouvernement et soutenir la promotion du contenu local. Il constitue une opportunité majeure en rendant nos PME plus compétitives et en répondant aux attentes des donneurs d’ordre pour accéder aux marchés. En tant que Direction nationale des PME, nous ne pouvons que lui apporter un grand soutien. Ainsi, c’est un pas significatif en avant, offrant aux PME la possibilité de bénéficier de l’accompagnement de l’État. »

Ce programme de labellisation intervient à un moment crucial pour l’économie guinéenne, où la formalisation et la structuration des entreprises sont essentielles pour favoriser leur développement et leur compétitivité sur les marchés nationaux et internationaux. Grâce à « Qualif PME », les PME guinéennes sont désormais mieux outillées pour saisir les opportunités offertes par un environnement économique en mutation constante.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...