Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Promotion du secteur financier : La Guinée tient sa stratégie nationale de la finance inclusive

Ce 19 mai 2021, la Stratégie nationale de la finance inclusive (SNIF) a été validée par les acteurs du secteur. Etant un document de diagnostic du système financier en termes d’inclusion financière, la SNIF va contribuer à la promotion du secteur financier et du développement économique et social des Guinéens les moins favorisés en milieux urbain et rural.

A l’occasion du lancement de l’atelier de validation du document, ce mercredi, Thierno Madjou Sow, 1er vice-gouverneur de la Banque centrale de la République de Guinée (BCRG), a d’abord parlé des avantages de l’inclusion financière qui : « a montré ces dernières années qu’elle est l’outil efficace de réduction des inégalités et de la lutte contre la pauvreté à travers surtout le fait qu’elle donne la capacité aux personnes exclues du système bancaire classique de bénéficier de services financiers adaptés. Et participer au processus de développement économique et social de la nation. C’est pourquoi, l’objectif de développement de la SNIF est de contribuer à la promotion du secteur financier et au développement économique et social des Guinéens les moins favorisés tant en milieu rural qu’en milieu urbain, en particulier les femmes et les jeunes, grâce à des institutions viables à travers la promotion de services financiers diversifiés et innovants. »

En plus d’être un document de diagnostic du système financier en ce qui concerne la finance inclusive, la SNIF dégage « une feuille de route agréée par l’ensemble des parties prenantes de l’écosystème financier guinéen qui va décliner les actions à mener au cours des trois  prochaines années (2020-2023) afin d’améliorer l’inclusion financière en Guinée. »

Selon la Directrice de supervision des institutions financières et inclusives, Mariam Siré Sylla, la SNIF a identifié 7 axes prioritaires regroupant 33 activités à réaliser. « Le premier axe le plus important, c’est la réglementation. C’est-à-dire offrir un dispositif réglementaire innovant, adapté au système financier pour permettre la promotion de l’inclusion financière. Ça, c’est une charge de la Banque centrale, des institutions financières et des différents acteurs », a-t-elle ajouté.

C’est pour appuyer la Guinée après Ebola que la Banque mondiale a financé le projet First Initiative dont l’une des composantes est l’élaboration de la Stratégie nationale de l’inclusion financière.

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...
%d blogueurs aiment cette page :