Dernières Nouvelles de la Guinée par les Guinéens

Procès 28 septembre : nouvel incident entre le président et la défense…à quand la fin du « spectacle » ?

  Entre le président du tribunal et la défense, ce n’est toujours pas la parfaite entente. Après les soupçons de musèlement à l’égard de la défense, le président Ibrahima Sory 2 Tounkara est à nouveau accusé, cette fois-ci de cautionner le manque de respect à l’égard de la défense. Tout est parti d’un mot lâché (par colère ?) par l’accusé Toumba Diakité qui a qualifié Me Pépé Antoine Lama de désagréable. Cette qualification n’a pas du tout plus à l’avocat qui s’est tout de suite plaint. La réaction du président à tout de suite été de demander à l’avocat d’arrêter de parler.  Incompréhension ! L’avocat a estimé que le tribunal est en train de cautionner le manque de respect de l’accusé à son égard. A son tour, le président prendra la parole pour rappeler les règles du jeu et réitérer le respect et la courtoisie entre les parties. Dans ce dialogue de sourd entre l’avocat et le président de l’audience, le parquet interviendra pour rappeler que le président à la police de l’audience.

Me Salifou Béavogui, en soutien à son confrère Pépé Antoine, à rappeler que le manque de respect de l’accusé à l’égard  de la défense a commencé par lui. Déjà hier, l’accusé s’était permis de dire à l’avocat « dis donc ! » et « d’être dans les illusions ».

Du côté de la partie on a voulu que l’accusé de ne se contente pas de  « retirer son mot », mais de plutôt présenter des excuses. Me Hamidou Barry croit que tout le problème vient du fait que les avocats font trop de commentaires autour des questions. « Essayons de redorer le blason du barreau qui est terni… Je demande à chaque confrère de poser uniquement des questions, nous sommes à la phase des questions », a dit l’avocat à l’attention de ses confrères.

Les avocats de Toumba ont pris la parole pour désapprouver la réaction de leur client. « On ne peut pas qualifier un avocat de désagréable », a reconnu Me Lancinè Sylla qui a demandé à son client de présenter ses excuses à son confrère. Ce qui sera fait par l’accusé… Et l’incident a été ainsi géré.

 

vous pourriez aussi aimer
commentaires
Loading...